TF1 diffuse ce soir les deux premiers épisodes de cette série américaine, proche cousine de "FBI porté disparu".

Vous avez peut-être vu les affiches de pub pour Gone, nouvelle série diffusée à partir de ce soir sur TF1, avec Chris North (dont on se souvient pour son rôle de Mr. Big dans Sex in the City). La chaîne met le paquet sur la communication parce que c’est une série qu'elle a co-produite, avec NBC Universal et RTL en Allemagne. Collaboration inédite entre une chaîne américaine et deux médias européens. Cela justifie apparemment de dégommer Star Wars au sabre laser ! Depuis décembre, TF1 diffusait en effet tous les épisodes de la guerre des étoiles le mardi soir, dans l’ordre chronologique de l’histoire (et non pas dans l’ordre de leur sortie au cinéma) : « la menace fantôme » en premier, puis « l’attaque des clones », jusqu’au « retour du Jedi » mardi dernier. Il ne manquait plus que « le réveil de la Force » qui aurait dû être diffusé ce soir, et patatras : priorité à cette nouvelle série américaine co-produite par TF1.

Une ancienne victime parmi les enquêteurs

Que raconte cette série ? Les enquêtes d’une équipe du FBI spécialisée dans les disparitions. Comme... FBI Portés disparus. Oui, on a un petit sentiment de déjà-vu. « Aux Etats-Unis, une personne est portée disparue toutes les 40 secondes », lit-on en guise de slogan dans la bande annonce. Mais la particularité de Gone, c’est la présence d’une ancienne victime dans l’équipe des enquêteurs. Kick (c’est son surnom) a été enlevée quand elle avait 5 ans. Elle a passé plusieurs années chez ses ravisseurs, jusqu’à les considérer comme ses parents et a finalement été retrouvée par l’équipe de Franck Novak, personnage interprété par Mr Big. La série commence par un flash-back, avec l’opération de police chez les ravisseurs de Kick. Quelques années plus tard, la petite fille est devenue une jeune femme, prof d’autodéfense, et Franck Novak lui demande de rejoindre son équipe du FBI pour les aider à retrouver des personnes disparues. Voilà comment une femme qui n’est pas plus flic que vous et moi se retrouve, un flingue à la main, en intervention pour aller retrouver une petite fille enlevée par un dangereux prédateur. Est-ce vraisemblable ? Non, mais peu importe ! On se laisse embarquer par l’histoire… même si franchement, on est souvent dans la psychologie de comptoir la plus grossière, avec une ancienne victime qui forcément connait mieux que personne le fonctionnement des prédateurs et va donc dénouer les enquêtes les plus compliquées auxquelles doit faire face le FBI. 

C’est loin d’être la série du siècle mais Gone n’est pas du tout désagréable à regarder. Kick est balèze en arts martiaux, les amateurs de scènes de baston ne seront pas déçus. Et l’avantage, c’est que c’est une « série procédurale », comme disent les spécialistes : il y a une intrigue par épisode, donc il n’est pas indispensable de les regarder tous… même si les histoires personnelles des personnages sont la toile de fond de toute la série. 

Mr Big ou docteur Mamour ? 

Nul doute que TF1 va regarder de très près les audiences de cette nouvelle série qui inaugure son partenariat avec Universal. Les prochains gros événements en matière de série, pour la première chaîne, seront Les bracelets rouges à partir du 5 février (série française avec Michaël Youn) et La vérité sur l’affaire Harry Québert. Vous vous souvenez sans doute de ce roman de Joël Dicker, un phénomène de librairie. Eh bien cette histoire à gros suspense arrive en série, réalisée par Jean-Jacques Annaud. Ce sera l’ouverture du premier festival de Cannes des séries prévu en avril, et la série sera diffusée courant 2018 sur TF1. On n’a pas de précision sur la date pour l’instant mais sachez que Patrick Dempsey joue le rôle principal. Oui, c’est le docteur Mamour de Grey’s Anatomy ! Entre Mister Big et le docteur Mamour, choisissez votre camp. 

Gone. Saison 1, épisodes 1 et 2. Ce soir sur TF1 à partir de 21h.

Légende du visuel principal:
Gone saison 1 avec Danny Pino, Leven Rambin, et Chris Noth, une coproduction TF1 et Universal © Virginia Sherwood/Universal Télévision International
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.