Un documentaire pour patienter jusqu'au coup d'envoi du mondial de foot féminin, le 7 juin. Sur Téva, suivez les joueuses de l'équipe de France depuis le premier match de préparation jusqu'à l'annonce de la liste des 23 sélectionnées par Corinne Diacre.

Sur quoi repose la mythologie du sport ? Certaines images sont incontournables pour dessiner une équipe dans l'imaginaire collectif. Les images du vestiaire juste après une victoire, par exemple. "On a tapé les USA", crient-elles joyeusement. Ce soir là, elles ont en effet battu les États-Unis 3 buts à 1. Ce documentaire, intitulé Dans le secret des Bleues (diffusé le jeudi 23 mai à 20h50 sur Téva) nous propose de suivre quelques joueuses de l'équipe de France de janvier à début mai 2019. Période cruciale, entre le premier match de préparation et l'annonce de la liste des 23 sélectionnées par Corinne Diacre. On voit la pression qui monte, les entraînements, les matchs de préparation... et on va aussi, un peu partout en France, à la rencontre des familles des joueuses. 

Hommage aux pionnières

Et on réalise quelque chose d'important : cette équipe de France, c'est la première génération de footballeuses professionnelles. Amandine Henry, la capitaine, a signé un contrat pro avec l'OL à 17 ans, à la fin de sa formation. Mais c'était l'époque des premiers contrats pro en France. Les pionnières, quant à elles, jouaient en amateur. Ou partaient jouer à l'étranger, comme Marinette Pichon. Amandine Henry, à l'âge de 5 ans, disait : quand je serai grande je serai footballeuse. Sauf que ce métier, quand elle avait 5 ans, n'existait pas pour les femmes. 

Footballeuses de mère en fille

La plupart des joueuses qu'on apprend ici à connaitre ont dû se battre contre les préjugés. Ce n'est pas un sport pour les filles... Et l'histoire la plus frappante, en la matière, est celle d'Eugénie Le Sommer, attaquante des Bleues. Sa mère, Claudine Le Sommer, était aussi footballeuse : elle a joué en amateur jusqu'à ses 40 ans, à Lorient notamment. Mais quand sa fille, toute petite, a demandé à faire du foot, la mère a tout fait pour l'en dissuader. 

On n'était pas prises au sérieux. On était des bêtes curieuses. 

Entre une mère qui était obligée de se cacher pour jouer... et sa fille, footballeuse pro, très active sur les réseaux sociaux : c'est l'histoire du football féminin résumée en une seule génération ! Il reste maintenant à accrocher une étoile sur le maillot français pour accélérer encore le destin de ce sport. 

Dans le secret des Bleues : documentaire de Sébastien Daguerressar, le 23 mai à 20h50 sur Téva. 

  • Légende du visuel principal: Amandine Henry, capitaine des Bleues, à l'entrainement à Clairefontaine, avril 2019. © AFP / Melanie Laurent / A2M Sport Consulting / DPPI
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.