La direction de France 2 est-elle complètement fan de Johnny ? Il y a de quoi se poser la question en tout cas puisqu'avant de proposer un Stupéfiant spécial Johnny la semaine prochaine, France 2 consacre dès ce soir ses programmes à l'idole des jeunes.

Ça commence dès 21h avec Daphnée Burki qui animera le grand show "Johnny Hallyday, vos plus grands souvenirs", suivi d'un documentaire sur la vie du rockeur qui avait déjà été diffusé au moment de sa disparition.

Cette programmation spéciale vient célébrer la sortie de l'album posthume de Johnny, son 51e, mais nul doute que dans deux mois, France 2 proposera une programmation spéciale au moment du premier anniversaire de sa mort.

Pourquoi la télé s'intéresse-t-elle autant à Johnny ?

Plusieurs hypothèses. La première : Johnny, c'est la télé. En racontant son histoire, la télévision se raconte elle-même. Il n'y a qu'à voir le programme de ce soir, vous aurez des dizaines et des dizaines d'images du rockeur, en noir et blanc et en couleur, des archives précieuses qui racontent autant de Johnny que de la manière dont la télévision se faisait à l'époque.

Premier passage de Johnny Hallyday à la télévision en avril 1960. Rappelons qu'à cette époque, seulement 2 millions de foyers étaient équipés d'un téléviseur et que le magazine Télé 7 Jours venait tout juste d'être édité pour la première fois. Bref, l'icône Johnny est née en même temps que ce média. Des millions de familles se sont rassemblés autour de leurs téléviseurs pour suivre la carrière de Johnny. Normal, donc, que la télé lui rende l'hommage qu'il mérite.

Autre hypothèse : la télévision est un formidable outil de mémoire collective. En racontant Johnny Hallyday, Aznavour, Claude François ou Balavoine, la télé ne fait rien d'autre que de créer du lien entre les Français.

Auparavant, il y avait la guerre et ses héros qui occupaient cette fonction. Il y a eu les intellectuels, aussi : les obsèques de Victor Hugo avaient rassemblé 3 millions de Français à Paris. 

Aujourd'hui, les icônes de la culture populaire sont nos héros nationaux. Et saluant la mémoire de Johnny ce soir, c'est toute la France que la télévision célèbre.

Légende du visuel principal:
"Johnny Hallyday, c'est la télé. En racontant son histoire, la télévision se raconte elle-même." © AFP / Eric Feferberg
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.