M6 diffuse en deuxième partie de soirée une déclinaison de son émission à succès : on y voit d'anciens candidats regarder, depuis leur canapé, "l'amour est dans le pré". Un programme qui tend un savoureux miroir à ses fans, sans coûter grand chose à produire.

Cela fait quatorze ans, maintenant, que l'amour est dans le pré. L'émission bucolico-romantique de M6 se décline depuis cette année en un nouveau concept, en deuxième partie de soirée. "L'amour vu du pré", c'est très simple : ça consiste à filmer d'anciens candidats de l'émission en train de regarder "l'amour est dans le pré". Magnifique mise en abyme. On regarde d'abord une émission et ensuite on regarde des gens en train de regarder cette même émission... et faire des commentaires, par exemple, sur les prétendantes de l'agriculteur qui cherche l'amour.

Elles ont toutes plus ou moins un piercing, t'as vu? (...) Elle fait pas très rurale, celle là.  

Décliner une marque, c'est une stratégie vieille comme le marketing. "L'amour est dans le pré" marche bien, autant en faire des produits dérivés. D'autant que ça ne coûte pas cher, de filmer d'anciens candidats sur leur canapé. D'ailleurs, les images sont beaucoup moins soignées que dans l'émission de première partie de soirée : on sent que ce n'est pas du tout le même budget de production ! Mais les audiences sont au rendez-vous. Depuis son lancement, "l'amour vu du pré" est leader sur son créneau horaire : 1,7 million de téléspectateurs en comptant le replay. 

M6 nous tend un miroir

Il y a deux catégories de programmes télé, à mon avis : ceux qu'on regarde en silence et ceux qu'on prend plaisir à commenter. "L'amour est dans le pré" entre clairement dans la deuxième catégorie. Le charme de cette émission, c'est qu'on la suit en faisant des commentaires (plus ou moins délicats). Et voilà M6 qui nous tend un miroir : on se regarde nous-mêmes en train de tout analyser ! Par exemple quand cette agricultrice se retrouve face à un type qui veut danser au tout premier rencart.

Il a voulu faire Dirty Dancing quoi ! Il se dit qu'elle a pas vu le loup depuis un moment et que ça va l'émoustiller. 

Ce qui est malin aussi, de la part de M6, c'est que cette émission miroir offre l'occasion d'injecter un peu d'autocritique. Parce qu'il arrive que même les fans de "l'amour est dans le pré" trouvent certains passages trop dégoulinants, et le disent ! Il arrive aussi que le cadrage soit jugés racoleurs. Donner la parole à la critique, c'est la meilleur manière de la dégoupiller :

Le zoom sur les fesses, oh la la !

Ce qui est touchant, évidemment, c'est que ces téléspectateurs ne sont pas n'importe qui : ce sont d'anciens candidats, des couples qui se sont rencontrés grâce à cette émission. C'est un peu comme si ils regardaient le film de leur rencontre, sauf que les rôles sont incarnés par d'autres ! 

Dissiper le malaise

Mais il y a une autre explication au succès de ce concept, à mon avis. C'est que "l'amour est dans le pré" est parfois gênant : on se demande, en tant que téléspectateur, ce qu'on fait là. On se sent voyeur, à assister à ces rendez-vous amoureux parfois désastreux. Et voilà le tour de passe-passe : ces anciens candidats viennent dissiper notre malaise. Si eux l'ont vécu et s'ils regardent à leur tour, alors tout va très bien !

Puisque M6 aime décliner ses marques, j'ai une idée géniale à leur suggérer : venez me filmer chez moi en train de regarder "l'amour vu du pré" ! On me verrait en train de regarder des gens en train de regarder une émission. Vertige infini de la mise en abyme.

"L'amour vu du pré", lundi 23 septembre sur M6 à 23h05, juste après... "l'amour est dans le pré".  

  • Légende du visuel principal: Thierry et Véronique, désormais mariés, font partie des anciens candidats. © Aurelien FAIDY/M6
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.