C'est l'une des meilleures émissions de télévision du moment. "Nus et culottés" propose ce lundi 24 août un florilège des meilleurs moments vécus depuis dix ans. Nans et Mouts démarrent leurs voyages dans le plus simple appareil et font des rencontres souvent très émouvantes.

Ne boudons pas notre plaisir, l'une des meilleures émissions de télé du moment propose un best-of : France 5 diffuse le 24 août un un florilège des meilleures scènes de "Nus et culottés". Cela fait dix ans, maintenant, que Nans Thomassey et Guillaume Tisserand-Mouton, alias Nans et Mouts, se baladent avec leurs caméras dans le monde entier. Je vous parle d'un temps où les gestes barrières n'étaient pas de mise, bien sûr. 

Nus, quelle que soit la saison

Nans et Mouts sont des voyageurs un peu particuliers. D'abord parce qu'ils se fixent des défis bizarres (manger du chocolat avec le roi des Belges, chanter devant une chanteuse québécoise célèbre, réaliser une fresque en Sardaigne). 

Mais surtout parce qu'ils démarrent leurs périples dans le plus simple appareil. Complètement nus, quelle que soit la saison. Ils finissent par trouver une maison abandonnée dans la forêt, et y dénichent des vieux tissus peu ragoutants, se fabriquent des pagnes, avant d'aller frapper chez les gens pour demander le gîte et le couvert.  

Nans et Mouts sont redoutablement débrouillards. Ils voyagent à pied, en pédalo, en autostop, en bateau-stop, et même en en avion stop ! Sans jamais dépenser le moindre centime. Et ils s'en sortent en général de façon miraculeuse. Mais ils ne coupent pas au montage leurs échecs spectaculaires. Quand rien ne va, ils gardent la foi. C'est beau. 

Pas de chemin retour

Ces deux gars-là sont des vrais gentils. Ils trimballent partout leur curiosité, leur empathie, leur bienveillance, leur humour, leur enthousiasme. A chaque fois qu'on les accueille, ils sont surpris et reconnaissants. Pour les gens qui les hébergent, c'est aussi un événement, une aventure sédentaire ! 

La visite de ces deux voyageurs offre souvent l'occasion de prendre du recul sur sa vie, de se raconter, et cela donne des séquences tantôt poignantes, tantôt très drôles. 

Je retiens, parmi les hôtes qu'on voit dans ce best-of, Maurice et Rolande, qui ne voulaient pas héberger Nans et Mouts, parce qu'ils n'étaient pas rassurés d'ouvrir leur porte à des inconnus, comment les blâmer ? Et puis finalement, à force de papoter, ça devient une invitation à diner, et puis allez, rester dormir. Et ce monsieur leur dit une chose très belle :

Vous ne ferez jamais le chemin dans l'autre sens.

Autrement dit, toutes ces rencontres, toutes ces aventures ne seront jamais perdues. Cette émission sera peut-être aussi l'occasion, si vous la regardez ce soir, de vous poser une question pas anodine. Deux femmes pourraient-elles faire la même chose ? Il ne s'agit pas de se demander quelles anatomies sont "montrables" ou pas à la télé, de toutes façons les parties intimes de Nans et Mouts sont masquées par une feuille de vigne, dessinée à l'image après le tournage. Mais si deux femmes partaient en voyage et commençaient à poil, que penseriez-vous? Que c'est beau, la liberté ? Ou qu'elles sont complètement inconscientes ? Se poser la question, c'est déjà réfléchir à notre société.  

"Nus et culottés, pour le meilleur et pour le pire". Lundi 24/08/20 à 20h50 sur France 5.

  • Légende du visuel principal: Voilà dix ans que Nans et Mouts voyagent sans habit ni argent, mais avec beaucoup d'audace et de bienveillance. © Bonne Pioche / Nus et culottés / France 5
L'équipe