En ce premier mercredi depuis la reprise de l'école en présentiel, j'ai décidé de vous concocter un programme télé 100% bambin avec la saga Toy Story, disponible sur Disney+

"vers l'infini et au-delà" : Woody le cow-boy et Buzz l'éclair
"vers l'infini et au-delà" : Woody le cow-boy et Buzz l'éclair © Pixar Animation Studios

L’histoire de Buzz l’Eclair et du cowboy Woody, deux jouets d’une chambre d’enfant qui prennent vie dès lors que leur propriétaire a le dos tourné.

Toy Story, c’est le premier film réalisé entièrement avec des images de synthèse…

Énorme succès au box-office ! Et il a fait des petits, hein. Toy Story 2, Toy Story 3 et Toy Story 4. Fait rarissime pour une saga au cinéma : ils sont tous réussis. Il n’y a vraiment rien à jeter. Des films drôles, intelligents, émouvants, portés par des illustrateurs et des animateurs de talent.

C’est hyper bien Toy Story, il faut vraiment que vous preniez le temps de les regarder avec vos enfants… Les trois premiers films de la saga sont disponibles sur Disney , la plateforme de vidéo à la demande du géant américain. 

Et en bonus, vous pourrez même regarder des court-métrages dérivés des aventures de Toy Story. Je les ai dévorés hier et j’ai pris mon pied. Il y en a cinq en tout dont deux qui sont disponibles depuis quelques jours seulement : « Toy Story : angoisse au Motel » et « Toy Story : Hors du Temps ». 

Ces petits films durent moins de 20 minutes et ils sont absolument délicieux. Ils reprennent les grandes thématiques qui traversent tous les Toy Story à savoir : la peur d’être oublié, la peur d’être abandonné, la peur de ne plus servir à rien.

Dans « Toy Story : Hors du Temps », le petit garçon a reçu pour Noël une console de jeu et a mis de côté ses joujoux qui l’accompagnaient jusque-là. 

Et on ressent tout le désarroi de ces figurines et de ces poupées de chiffon. Ils sont les laissés-pour-compte du temps qui passe. Les victimes de la fin de l’enfance. 

Et à les voir, terrifiés de ne plus être au centre de l’attention de ces gosses, on a envie de leur dire de s’émanciper, de vivre leurs vies loin de ces pervers narcissiques en couche culotte. 

Mais ils ne peuvent pas s’échapper puisque ce sont des jouets. Si on ne joue plus avec eux et bien ils n’ont plus de raison d’être.

Bref, Toy Story c’est toujours aussi bien. Regardez ces films avec vos enfants, ils vous remercieront. Moi je vous laisse, je dois ressortir mes vieux joujoux pour leur offrir tout l’amour qu’ils méritent.

Et si vous voulez vous faire une idée, les court-métrages Toy Story sont disponibles sur Disney

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.