Consolons-nous de la privation de concerts en regardant celui que le groupe de hard-rock français a donné en 1980, dans l'émission "Chorus". Trust est un remède à l'apathie du moment. Bernie Bonvoisin, tout de cuir vêtu et dégoulinant de sueur, interprète notamment "le mitard", une chanson écrite par Jacques Mesrine.

Bernie Bonvoisin et les musiciens de Trust, sur scène, en 1980.
Bernie Bonvoisin et les musiciens de Trust, sur scène, en 1980. © AFP / LECOEUVRE PHOTOTHEQUE LECOEUVRE PHOTOTHEQUE / Collection ChristopheL via AFP

Sortez avec Madelen. Non, je ne me mêle pas de votre vie amoureuse, comment oserais-je? Madelen est l’offre payante de l’INA. L’institut national de l’audiovisuel propose, sur son site, des vidéos d’archive gratuites, mais aussi cette offre de streaming sur abonnement. On y trouve des émissions cultes, des documentaires, des séries… Depuis le confinement, l’INA soutient le spectacle vivant avec une programmation spéciale : du théâtre, des concerts, des comédies musicales, des opéras… Chaque soir, les dix premières minutes du spectacle sont diffusés à 21h sur la page Facebook de l’INA, gratuitement pour tout le monde. La suite est à voir sur Madelen, et l’abonnement coûte en ce moment un euro seulement pour trois mois.

Le mitard, par Jacques Mesrine

Au programme de ce mardi 24 novembre : Trust ! Un concert filmé il y a tout juste quarante ans, en 1980. C'était au théâtre de l’Empire, à Paris, pour « Chorus », l’émission de rock que présentaient à l’époque Antoine de Caunes et Jacky. Trust n’a pas chanté « Antisocial », ce soir là, mais ça mérite quand même largement le coup d’oeil. Bernie Bonvoisin, le chanteur, est habillé tout en cuir noir ultra moulant, il dégouline de sueur, saute partout et agite la tête avec une énergie contagieuse. Les musiciens autour de lui sont tout en cheveux, c’est visuellement délicieux. Et surtout, Trust interprète ce soir là l’un de ses titres les plus polémiques : « le mitard ». Des paroles écrites par Jacques Mesrine.

Quand Trust chante ce morceau, une charge contre les conditions d’incarcération, Mesrine est mort depuis trois mois à peine, abattu par les forces de l’ordre après une énième évasion de prison. Rarement un groupe de hard rock n’a eu autant les deux pieds dans son époque. 

Un public bien trop sage

Enfin, l’une des meilleures raisons de regarder ce concert sur le site de l’INA va vous sembler bizarre : le public est nul. Les applaudissements sont faiblards. Les gens dans le public secouent vaguement la tête, parfois, mais sont globalement très froids et mollassons, sagement assis par terre, en tailleur. On a envie de les engueuler. Non mais vous mesurez un peu votre chance? Un concert ! De la foule ! De la musique en vrai, des musiciens sur une scène. Allez quoi, faites quelque chose, dansez, sautez, hurlez, égosillez-vous !!! 

En attendant de pouvoir un jour retourner à un concert, ça fait du bien, je dois dire, de passer ses nerfs sur ces pauvres anonymes qui n’ont rien demandé. Promettons collectivement aux artistes qu’on fera tout, quand les spectacles reviendront, pour être un public à la hauteur. 

Le concert de Trust pour les abonné.e.s à Madelen.

La page Facebook de l'INA. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.