L'émission de France 5 propose un dispositif interactif depuis trois maternités, à Angers, Paris et Clichy. L'occasion pour les futurs parents de poser toutes leurs questions, y compris celles qu'on n'ose pas poser en face aux sages-femmes et gynécos.

Le 23 septembre est un jour à part, dans les maternités. C'est celui de l'année où il y a, en moyenne, le plus de naissances. Tout simplement parce que ça tombe 265 jours après la Saint Sylvestre. Or 265 jours, c'est la durée moyenne de la gestation. Les gens se reproduisent au réveillon, évidemment ! Comme le 23 septembre tombait un lundi et que le lundi, « la maison des maternelles » n’est pas en direct, l'émission spéciale a lieu mardi 24. Mais peu importe la date, c'est le dispositif qui est précieux : France 5 propose une immersion à la maternité. La maison des maternelles, présentée par Agathe Le Caron, aura lieu entre 9 et 10 heures ce matin, en studio, comme d'habitude. Et ensuite, elle va se poursuivre toute la journée sur Facebook. La journaliste et ses chroniqueurs, Benjamin Muller, Marie Perarnau et Anne Roy, vont s'éparpiller dans trois maternités : à Angers, à Paris et à Clichy, dans les Hauts de Seine. Trois maternités de taille différentes qui incarnent des enjeux différents. Et ce sera une émission 100% numérique, à suivre en direct sur la page Facebook de "la maison des maternelles". 

Une demande très forte des femmes enceintes

Il sera question notamment des conditions de travail dans les maternités, en lien avec la crise des urgences. Mais aussi de toutes les questions que se posent les patientes. L'idée, c'est de montrer les équipes soignantes au travail, de leur tendre le micro... et si possible de montrer un accouchement. Pas d'inquiétude : le cadrage ne sera pas gore ! Avec cette émission spéciale, Agathe Le Caron répond à une demande très forte de son premier public : les femmes enceintes. 

Moi, quand j’étais enceinte, j’aurais adoré me planquer dans une maternité et regarder ce qui s’y passe. C’est l’idée : montrer aux femmes qui vont accoucher comment ça se passe. Ce qui est formidable avec ce dispositif, c’est qu’on ne sait pas ce qu’on va vous montrer. Si ça se trouve, il n’y aura pas d’accouchement ! Si ça se trouve, il y en aura un merveilleux. 

Je trouvais que ce n'était pas très sympa d'aller encombrer une maternité avec des caméras pile à la période de l'année où il y a beaucoup de naissances. Mais j'ai été rassurée sur ce point : l'émission est filmée entièrement avec des téléphones (téléphones manipulés par des professionnels de l'image, tout de même). Cela offre de la fluidité et permet d'être le plus discret possible. Évidemment, ne sont filmées que les patientes qui l'acceptent. 

Opération d'utilité publique

Qui dit diffusion sur les réseaux sociaux dit interaction avec le public, et c'est bien ce qui en fait une opération d'utilité publique. Car les femmes enceintes n'osent pas toujours formuler toutes les questions qu'elles se posent.

C’est vrai que c’est une période où on est très infantilisé, alors on ne demande pas tout. On n’ose pas. Et bien elles le font dans l’émission. Dans cette émission, aucun tabou, pas de coquetterie de langage, pas de chichi. On appelle un chat un chat, donc ça aide les femmes à poser leurs questions. Surtout qu'elle le font de façon anonyme.

N'hésitez pas, donc, à poser toutes vos questions sur la tonicité du périnée et plus si affinité. Les questions des hommes sont aussi les bienvenues, bien sûr. D'ailleurs le public de cette émission évolue, parait-il : "la maison des maternelle" est regardée surtout par des femmes en congé maternité (l'horaire est propice, 9h du matin). Mais Agathe Le Caron assure que de plus en plus de pères ou futurs pères la suivent aussi, en direct ou en replay. On trouve même des grands-parents parmi le public fidèle de l'émission, depuis peu. Des retraités qui ont trouvé ainsi une bonne excuse pour donner leur avis sur la façon dont leurs enfants s’occupent de leurs propres enfants. J’espère que France 5 n’est pas fière de cette scandaleuse ingérence éducative des grands parents ! Mais c'est une autre histoire...

Émission spéciale naissance : sur France 5 de 9h à 10h mardi 24 septembre, et ensuite sur la page Facebook de "la maison des maternelles" et sur le site de France Télévision, france.tv. 

  • Légende du visuel principal: Agathe Le Caron, entourée de deux chroniqueurs de l'émission : Marie Perarnau et Benjamin Muller © France Télévision
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.