Il invente des machines à se laver les dents ou à se servir une part de gâteau. Sur sa chaîne Youtube, Joseph Herscher filme des réactions en chaîne aussi complexes que loufoques. A découvrir d'urgence !

Joseph  est mon idole ! Laissez-moi vous le présenter. Joseph Herscher est un Néo-Zélandais qui vit à New-York et fabrique des machines : vous pouvez les admirer sur sa chaîne Youtube sobrement baptisée « Joseph’s machines ». A quoi servent ces machines? A se brosser les dents. A changer une  ampoule. A mettre du ketchup dans un hot-dog. A tourner les pages d’un  journal. A emballer les cadeaux. A déposer une part de gâteau sur une  assiette. Bref, que des choses qu’on peut faire sans machine ! Ce savant  fou est fasciné par les réactions en chaîne, par l'effet domino : il  actionne une poulie qui fait tomber une balle dans une balance, qui déclenche une allumette, qui allume une bougie, qui brûle une ficelle,  qui actionne une catapulte, etc. Et à la fin, comme prévu, la part de gâteau se retrouve dans l’assiette ! 

Tout cela est imaginé, conçu et filmé dans son appartement et c’est  absolument fascinant. Il y a parfois des pots cassés, mais toujours prévus et ils déclenchent toujours quelque chose !  

Loufoque, génial, spectaculaire

A nos confrères de France Info qui l’ont interviewé,  Joseph explique que ses machines nécessitent chacune au moins un mois de travail. Un peu plus, sans doute, pour la machine à servir  une part de gâteau, qui est très complexe ! Notamment le passage avec le marteau qui appuie sur la touche d’un ordinateur : ça déclenche skype et appelle un téléphone portable qui se met à vibrer et glisse de la table en pente sur laquelle il est posé… et cela déclenche la suite du mécanisme. C’est aussi loufoque que génial, aussi spectaculaire que poétique.  

Art cinétique

La précision de ces machines complètement foutraques est impressionnante. On pense sans arrêt aux très nombreux échecs que Joseph a dû essuyer avant de  parvenir à ses fins… tout ça pour des machines inutiles. Joseph fait tout cela pour s’amuser, à n’en pas douter, mais c’est aussi de l’art ! De l’art cinétique, de l’art en mouvement. Joseph est sans doute un lointain cousin de Jules Verne et de Roald Dahl. Il y a peut-être aussi un peu de Gotlib, chez lui. Mais également du Rube Goldberg :  un dessinateur de presse américain, mort en 1970, qu’on connait peu en France, mais qui est devenu célèbre avec des dessins de machines effectuant une tâche très simple par une réaction en chaîne aussi compliquée que loufoque. 

Le travail de Joseph est avant tout drôle et poétique. Mais on peut aussi y voir une façon de se moquer de notre civilisation mécanisée à outrance. Les machines, les vraies machines, sont conçues pour accomplir une tâche de la façon la plus efficace possible. Pas celles de Joseph. C’est même l’opposé. Elles sont aussi inefficaces que possible. Elles fonctionnent, ça oui, toujours ! Mais elles mettent un  temps fou à effectuer une tâche très simple, et la plupart du temps, elles ne peuvent pas du tout servir une deuxième fois. Qui oserait  prétendre que ça ne fait pas un bien fou, ce culte de l’inefficacité, cet éloge de l’inutile ? 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.