Demain soir sur France 2, les téléspectateurs pourront voter pour la candidature française à l'Eurovision prévu en mai à Lisbonne. Il était temps de constater que presque tous les vainqueurs sont issus de télé-crochets dans leur pays.

Cette année, on va gagner. Rendez-vous au Portugal le 12 mai pour l'Eurovision, mais on connaîtra dès demain le nom de celui ou celle qui va représenter la France. C’est la grande nouveauté de 2018 : la candidature française est choisie à la télé, par les téléspectateurs et par un jury. Il y a déjà eu deux émissions de sélection sur France 2, il reste huit candidats en lice pour la finale, présentée par Garou demain. Oui, on va gagner, à condition que tout le monde vote pour Mercy

Musique pop et paroles politiques

Le groupe s’appelle « Madame Monsieur », et c’est mon coup de cœur (pas objectif du tout) parmi les huit morceaux. Une mélodie très efficace et une chanson qui a les deux pieds dans son époque : c’est l’histoire (vraie) d’un bébé né en mer, dans un bateau de migrants. Mercy, le prénom du l’enfant, signifie « miséricorde » ou « grâce » en anglais mais peut aussi s’entendre en français, comme un merci à ceux qui sont venus en aide à cette femme qui a accouché en pleine Méditerranée. De la musique pop qui porte un sujet humaniste, voire politique : ça rappelle Jamala, la chanteuse ukrainienne qui avait gagné l’Eurovision en 2016 avec une chanson qui dénonçait la déportation du peuple tatar.

Le groupe musical Madame Monsieur pour la chanson Mercy au concours de l'Eurovision 2018
Le groupe musical Madame Monsieur pour la chanson Mercy au concours de l'Eurovision 2018 / Gilles Scarella /FTV

Jury international 

Que l’on vote ou pas pour « Madame Monsieur » demain, une chose est sûre : cette année, la France se donne enfin les moyens d’avoir une candidature solide. Il était temps de constater que les vainqueurs de l’Eurovision sont toujours issus d’un télé-crochet dans leur pays : c’est le cas de neuf des dix derniers gagnants. Sélectionner le ou la candidate via une émission télé, c’est une manière de lui offrir un soutien populaire et c’est loin d’être un détail. En outre, pour s’assurer que la chanson choisie soit « Eurovision compatible », France 2 a choisi un jury international dont le vote compte pour moitié, à côté de celui du public. Et les fans de l’Eurovision dans toute l’Europe pourront suivre l’émission en direct sur Facebook.

Un bémol de taille : la concurrence a sorti l’artillerie lourde. Au même moment sur TF1, c'est le grand démarrage de la saison 7 de The Voice ! Première émission avec Pascal Obispo parmi les coachs. C’est dommage pour France 2, mais la situation n’est pas désespérée ! Parce que l’offre musicale de « Destination Eurovision » n’a rien à envier à The Voice. D’ailleurs, certains des candidats sont issus de l’émission de TF1 : c’est le cas de Lisandro Cuxi et d’Emmy Liyana. Cette dernière propose une chanson écrite par Zazie, autre coach de The Voice.

En tout cas, la preuve que ce télé-crochet était une bonne idée, c’est que les chansons proposées lors des deux premières émissions ont cartonné, dès le soir même, sur les plateformes de téléchargement et de streaming. Et si l’Eurovision en France était en voie de déringardisation ?

La finale de « Destination Eurovision », sur France 2 samedi 27 janvier à 21h. 

Légende du visuel principal:
Garou présentera le groupe Madame Monsieur pour la chanson Mercy au concours de l'Eurovision 2018 © Gilles Scarella / FTV
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.