Dans "Mi-temps", réalisé par Marie Sauvion et Lotfi Bahmed, Dick Rivers propose un choix cornélien à Manu Payet, arrivé à l'exacte moitié de sa vie : veut-il la continuer ainsi, ou la recommencer depuis le début ? Une pépite pleine d'humour et de poésie disponible gratuitement sur YouTube.

Dick Rivers et Manu Payet dans "Mi-temps", un film de Marie Sauvion et Lotfi Bahmed
Dick Rivers et Manu Payet dans "Mi-temps", un film de Marie Sauvion et Lotfi Bahmed

Voilàun film formidable qui dure quinze petites minutes, disponible gratuitement sur Youtube. Le nom de la co-réalisatrice va rappeler de bons souvenirs aux auditeurs : c'est la journaliste Marie Sauvion. Celle qui animait "une bonne tasse d'été" en 2018, émission de la grille estivale de France Inter. Elle a écrit et réalisé cette jolie pépite avec Lotfi Bahmed : "Mi-temps" commence comme un ballet : la danse de la vie quotidienne en ville. Celle qui manque tant, aujourd'hui. Les badauds à l'arrêt de bus. Les habitués accoudés au zinc d'un petit bistrot.

Bruno Solo dans le rôle du patron du bar. Et son pote Karim est incarné par Manu Payet. Les deux copains parlent football et déménagement, c'est joyeux et banal. Sauf que soudain, le monde se fige.

Dick Rivers en messager divin

« O temps, suspends ton vol ! Et vous, heures propices, suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours. » Non, pardon, rien à voir avec Larmartine. Enfin si, un peu. Le temps s'arrête dans ce café. Seul Karim respire encore, tout le monde autour est comme pétrifié. Et là, mesdames et messieurs, s'élève la voix de Dick Rivers !

Dick Rivers, qui nous a quitté l'année dernière, figure au casting de ce court-métrage tourné en 2016 et il est exceptionnel. Il crève l'écran. Un génie d'autodérision et de charisme.

Continuer ou recommencer ?

Le chanteur joue un messager. Il se trouve que Karim est exactement à la moitié de sa vie : il a 37 ans, sept mois, cinq jours, sept heures et douze secondes. Et à ce moment-là, figurez-vous, on se voit accorder une pause pour décider si on continue... ou si on recommence sa vie de puis le début. Le seul risque, explique le messager coroner, c'est un sentiment de déjà-vu. Y a-t-il des erreurs qui mériteraient de tout reprendre à zéro ? Des mauvaises décisions qui l'ont poursuivi pendant des années ? Si c'était à refaire, est-ce qu'il referait pareil ? Évidemment, corriger le brouillon de son existence, c'est risqué : on sait ce qu'on perd, mais pas ce qu'on gagne.

Je ne vous dis surtout pas ce que va décider Karim, allez voir ce film drôle et bourré de poésie. Mais attention, il peut vous plonger dans de sacrées questions existentielles ! J'espère que la moitié de ma vie n'est pas pour demain, parce que je n'ai pas encore pris ma décision.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.