Ce soir, C8 diffuse un documentaire sur la carrière de la popstar Britney Spears... L'occasion de se rappeler que la carrière de Britney Spears a toujours été une immense fabrique à image. Vous admettrez que pour Captures d’écran, cette popstar est un sujet en soi.

Il faut tout de même se souvenir que Britney est née sur les plateaux télé. Elle a 11 ans quand elle apparaît pour la première fois à l’écran en devenant l’une des membres du Mickey Mouse Club. Le Mickey Mouse Club était à l’époque un show quotidien diffusé sur Disney Channel. Une pépinière de stars incroyables. Dites-vous bien que ses camarades de jeu au sein de cette bande s’appelaient Justin Timberlake, Ryan Gosling ou encore Christina Aguilera.

Avec le Mickey Mouse Club, Britney apprend à chanter, à danser, à jouer la comédie et surtout, elle apprend à dompter l’objectif de la caméra comme personne. Rappelons qu’elle fait partie de cette génération qui a grandi avec Madonna, Michael Jackson, Prince ou David Bowie. Autant de popstars qui se sont façonnées grâce à la puissance de l’image. 

Pour les chanteurs de ces années-là, le visuel est presque aussi important que la musique

Et ça, les producteurs de Britney Spears l’ont bien assimilé. Alors, quand elle sort « Baby One More Time », son premier single, il est accompagné d’un clip devenu culte.

On y voit une Britney Spears tout juste sorti de l’adolescence,  portant des couettes et une tenue d’écolière noué au-dessus du nombril, enchaîner les chorégraphies dans les couloirs de son lycée. Ces images resteront dans toutes les têtes des gamines de ces années-là qui chercheront à reproduire ses danses et sa tenue. Succès international qui sera suivi d’autres tubes et d’autres clips tout aussi cultes. 

Comme celui de Toxic où Britney joue l’hôtesse de l’air dans une vidéo qui a coûté plus d’un million de dollars à produire. Preuve de l’importance qu’elle accorde à la création visuelle… Pari réussi : sa popularité ne cesse de croître au début des années 2000 au fil de ses différents clips.

Mais ce sont d’autres images qui précipiteront sa chute…

En domptant magistralement l’objectif, Britney Spears est devenue un objet de fascination pour les médias et les paparazzis. Tous les regards sont portés sur elle. Et quand la machine Britney déraille, la caméra, elle, ne cesse de tourner. La popstar est sommée de s’expliquer sur NBC lorsque son couple va mal. Et en 2007, quand elle craque au point de se raser la tête en pleine nuit dans un salon de coiffure, des dizaines de vidéos inondent les télévisions et les réseaux sociaux.  

Britney Spears, c’est une starlette des années 1990 bousculée par la violence médiatique des années 2000. Et en cela, elle est le témoin d’une époque : nous sommes tous des Britney Spears, enfants du siècle passé, dépassés par la vitesse à laquelle circulent l’info et les images.

  • Légende du visuel principal: Britney Spears (ici en octobre 2018) © AFP / Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.