Un épisode hors-série de "la Gaule d'Antoine", ce mercredi sur Canal Plus. A l'ombre du Brexit, Antoine de Caunes célèbre tout ce qu'il aime de l'Angleterre, juste au cas où ça disparaitrait. Et le résultat est hilarant.

C’est évidemment en toute objectivité que je vous recommande une émission présentée par un collègue de France Inter, Antoine de Caunes. Il se désole de ce divorce entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Le Brexit est, selon lui, « la décision la plus ridiculement suicidaire de l’histoire, avec l’élection de Donald Trump » : neutralité totale, là aussi ! Mais il a décidé d’en rire plutôt que d’en pleurer et le résultat est, en effet, très drôle. C’est un numéro hors-série de son émission sur la France, "La Gaule d’Antoine". En tout logique, cet épisode est intitulé "La Gaule Save The Queen"

Manifestation canine et comédie musicale drag-queen

Il fait donc un détour dans son périple à travers les régions françaises. Et vous ne serez pas déçus du voyage. On croise, dans ce documentaire (j’ai du mal à l’appeler ainsi tellement c’est décalé... mais c’est un documentaire) tout ce que le pays compte de plus excentrique. A commencer par Jonny Woo, artiste drag-queen, créateur d'un spectacle haut en couleur sur le Brexit. Antoine de Caunes participe aussi à une manif avec des des bulldogs et des teckels (une manifestation canine, pour réclamer un « whoferendum ») mais il s'éloigne ensuite du sujet Brexit. 

Et  le moins qu’on puisse dire, c’est que de Caunes donne de sa personne. Il danse avec la reine d’Angleterre (ou peut-être est-ce un sosie). Il  participe à la "tough guy race", la course des durs à cuire. Il donne la parole à des catcheuses, aussi : des femmes dont les combats sont impressionnants et qui revendiquent de faire du bruit, de prendre de la  place, d’être les vedettes d’un divertissement de baston arrosé à la bière ! Des femmes qui font exactement tout ce qu’on ne leur demande pas. Antoine de Caunes monte sur le ring habillé en kilt, pour les interviewer. Et quand il s’agit de parler du poids de l’Inde dans la culture britannique, il prend un cours de danse Bollywood. C'est évidemment désastreux, mais poilant. 

Un inventeur frappadingue 

La cerise sur le jelly cake s’appelle Dominique Wilcox : un inventeur complètement frappadingue, qui a créé "l’inverseur d’écoute" : un casque équipé de gros tuyaux que l'on met sur sa tête et qui permet d’entendre avec l’oreille droite ce qui se passe à gauche (et inversement). Non, les Anglais n’ont pas seulement inventé le foot, le rugby et le tennis ! L’ambition de cet homme, vous l’aurez compris, n’est pas de changer le monde mais de le rendre plus amusant et plus poétique. Le Brexit, pour Antoine de Caunes, n’est finalement qu’un magnifique prétexte pour explorer les facettes les plus attachantes des Britanniques, démontrer l’immense ouverture d’esprit et la diversité culturelle de nos chers voisins. Attention : au terme de ce voyage, vous risquez de devenir furieusement anglophile. 

► La Gaule Save The Queen, mercredi 27 mars sur Canal + à 21h

  • Légende du visuel principal: En exclusivité mondiale, Antoine de Canes a obtenu une interview de la Reine sur le Brexit ! Ou serait-ce un sosie? © Aucun(e)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.