Cette championne d'apnée publie sur Internet des vidéos de danse sous-marine à couper le souffle. Avec son compagnon, Guillaume Néry, champion du monde d'apnée, elle a aussi réalisé un clip pour Beyoncé.

Une vidéo de quelques minutes peut vous offrir une sérénité impressionnante. Si vous avez besoin d’air, je vous conseille de regarder quelqu'un qui ne respire pas. Elle s'appelle Julie Gautier

C’est une championne d’apnée devenue danseuse et réalisatrice. Elle publie sur Internet des vidéos qui ont un grand succès. Et notamment celle-ci, une merveille qui dure 6 minutes 30. Julie Gautier danse dans une piscine. Elle porte une petite robe noire, elle est allongée au fond de l’eau, les yeux fermés, comme écrasée par le poids du monde. Et peu à peu, elle s’anime, elle s’élance, elle ouvre les yeux, elle tend les bras, elle danse. Ce court-métrage est l’une des choses les plus belles que j’aie vues depuis longtemps. La chorégraphie est signée Ophélie Longuet, une danseuse tragiquement disparue dans un accident de la route cet été. 

Se débarrasser de la gravité 

Quand je vous parle de danse sous l’eau, vous avez peut-être à l’esprit des images de natation synchronisée. Mais c’est tout autre chose. Parce que cette femme n’est pas en train de nager. Elle danse, à dix mètres de profondeur. Grâce à la magie du montage, on a l’impression qu’elle est installée au fond de l’eau, sans jamais respirer. 

Ce film s’intitule « Ama ». C’est une référence à celles qui pêchent les perles d’huîtres, au Japon. Cette pêche traditionnelle est assurée par des femmes (surnommées les « Ama ») : c'est une activité très dure, très physique, et qui repose sur la solidarité entre les pêcheuses. Peut-être cette chorégraphie sous-marine raconte-t-elle la force que nous avons tous en nous pour affronter les épreuves. 

Le corps de la danseuse semble en apesanteur. Il s’abandonne à une extrême lenteur, et soudain le rythme accélère. Cela donne une impression de douceur unique. Comme si Julie Gautier avait réussi à se débarrasser de cette gravité qui nous cloue au sol et fait de nous des êtres verticaux. Avec ces images gravées dans la rétine, on se dit qu’il faudrait essayer d’être son corps plutôt que d’avoir un corps.

Courir au plafond, sous l'eau

Julie Gautier est la compagne de Guillaume Néry, ancien champion du monde d’apnée. Et si, comme moi, vous vous êtes envoûtés, hypnotisés par la vidéo "Ama", allez voir le clip qu'elle a réalisé. Un clip de Beyoncé, s'il vous plait !

"Runnin' (Lose it all)" : un morceau signé Naughty Boy et Beyoncé, dont le clip, sorti en 2015, montre Guillaume Néry en train de courir au fond de la mer, en jean et tee-shirt. Une femme, Alice Modolo, court vers lui, mais la tête en bas ! Elle est sous l’eau, avec les pieds à la surface de l’eau. C’est comme si elle courait au plafond, mais dans la mer. [Veuillez m'excuser pour l'erreur commise à l'antenne : c'est bien Alice Modolo et non Julie Gautier que l'on voit dans ce clip. Julie Gautier l'a réalisé.]

J’ose à peine imaginer à quel point cela a dû être technique, compliqué à réaliser. Maintenir le corps stable, bouger seulement les jambes pour donner cette impression de course. Mais ces efforts ne se voient pas du tout, il ne reste que la grâce. Et quelque chose d’un peu enfantin, aussi : on a tous rêvé, enfant, de pouvoir marcher sur le plafond, la tête en bas. Ces deux-là ont transformé un sport en art, une discipline sportive en concentré de beauté. Leurs vidéos permettent de connaitre l’ivresse des profondeurs en restant bien au sec. 

Guillaume Néry invité sur France Inter en 2014, au micro de Marie-Pierre Planchon. 

Légende du visuel principal:
Regarder Julie Gautier danser sous l'eau permet de ressentir l’ivresse des profondeurs en restant bien au sec. © Capture d'écran "Ama" - Julie Gautier
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.