Humour noir ou grivois : tout est bon pour défendre l'environnement ! Le professeur Feuillage et Sophie, son assistante, nous parlent d'agriculture biologique ou de surpêche dans des vidéos souvent hilarantes. De la fiction efficace au service d'un discours militant.

Le Professeur Feuillage est un type un peu cynique et arrogant qui porte des lunettes carrées et un nœud papillon, qui fume la pipe et parle très mal à son assistante, Sophie. Elle aussi le maltraite, d’ailleurs. Ce sont les héros d’une web-émission drôle et très documentée qui parle de nature et d’environnement sans jamais être rasoir. Jolie prouesse.

Derrière Feuillage et Sophie, il y a deux militants qui sont aussi comédiens : Mathieu Duméry et Lénie Chérino. Si vous pensez que les chaines Youtube, c’est parfois intéressant mais rarement très joli ou bien réalisé, le professeur Feuillage est le contre-exemple à aller voir d’urgence. Tous les épisodes sont très soignés et scénarisés, avec des trouvailles de mise en scène et de décor.

Les ingrédients sont variés : de l’humour noir, une bonne dose de grivoiserie aussi, et même parfois un peu de scatologie : bref il y en a pour tous les goûts ! Le principe de cette chaine Youtube, qui existe depuis trois ans et compte 75.000 abonnés, c’est que l’humour est une « arme de communication massive ». L'objectif est bien de vulgariser et de sensibiliser sur le bio, le gaz de schistes, les OGM, la surpêche, les abeilles, le permafrost et j’en passe. 

Lâcher de ballons

Ces vidéos sont tellement riches que vous apprendrez forcément quelque chose entre deux éclats de rire, ou alors ça vous alertera sur un comportement dont vous n’aviez jamais réalisé à quel point il était néfaste pour la planète. Tenez par exemple : les lâchers de ballons. Il y en a des milliers chaque année en France, lors des mariages et des kermesses. C’est si joli, d’envoyer dans les airs des objets non biodégradables issus de l’industrie pétrochimique qui, en retombant sur Terre, vont tuer par ingestion des milliers de mammifères marins et de poissons ! Le programme des Nations Unies pour l’environnement a recensé plus de 900.000 fragments de ballons de baudruche sur le littoral de 132 pays. Mais c’est vrai que c’est mignon, les ballons. Et puis les mariés sont si beaux, ressers-moi du champagne. 

Il ne serait pas un peu rabat-joie, ce Professeur Feuillage ? Non, au contraire ! Il ne veut pas nous culpabiliser mais nous faire réfléchir et petit à petit, adopter un comportement éco-responsable : ça tombe bien, c’est bientôt la saison des résolutions ! 

Et si vous aussi, vous devenez fan de ces deux dingues en regardant leurs vidéos, je vous recommande leur livre : Ecolobook, aux éditions First. « Comment devenir écolo sans devenir chiant »

Légende du visuel principal:
Le Professeur Feuillage et son assistante Sophie pour Les Chroniques écologiques © Maxime Tschanturia/Youtube
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.