La boucherie casher familiale se porte mal : et si on vendait plutôt du cannabis ? "Family Business" est une série en six épisodes disponible sur Netflix. Une famille dysfonctionnelle et délicieuse, portée par un casting épatant.

Oui, la série est disponible à partir d’aujourd’hui. J’ai pu voir en avance les trois premiers épisodes et c’est très très chouette. Il faut le souligner, parce que c’est une production originale Netflix et une série française. En la matière, pour l’instant, il n’y avait vraiment rien de bien savoureux : on se souvient du naufrage Marseille, avec Gérard Depardieu. La série Plan Cœur était attachante, mais loin d’être inoubliable. Family Business, en revanche, je conseille avec enthousiasme. D’abord en raison du casting. 

Avec Jonathan Cohen en tête d’affiche

Jonathan Cohen qui s’est fait connaitre grâce au rôle de Serge le mytho sur Canal + (pas très éloigné, d’ailleurs, de son personnage dans cette série). Son père est incarné par Gérard Darmon, irrésistible dans le rôle d’un boucher grincheux. Leur boucherie casher familiale, en plein cœur du Marais à Paris, se porte très mal. Et le fiston a une idée de génie. Se lancer dans un autre business... peut-être un peu fumeux. 

Je me demande si toute l’idée de la série n’est pas née à partir de cette simple blague : vendre du cannabis dans une boucherie et transformer la boutique en "beucherie"

Le résultat est en tout cas très drôle, avec des personnages hauts en couleur, des dialogues aux petits oignons et des emmerdes qui volent en escadrille. La "mamie" de la famille, c’est l’épatante Liliane Rovère : vous savez, c’est elle qui joue Arlette dans la série Dix pour cent ! Et la sœur, personnage très attachant, c'est Julia Piaton, vue dans Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?

Ce qu'il faut noter, c'est qu'il n'y a pas tellement de propos politique fumeux, même si le débat sur la légalisation du cannabis est au cœur de l'actualité. Le charme de cette série, avant tout, c’est la famille. Celle-là est gratinée, dysfonctionnelle bien comme il faut. Chacun cherche à s’en émanciper sans pouvoir réellement s'en passer. On s'aime et on s'exaspère. Et puis il y a les satanés secrets. Avec, ici, des strates de secrets assez exceptionnelles : le fils cache à son père des choses qu'il dit à sa sœur, la sœur cache à son frère des choses qu'elle dit à sa grand-mère, et ainsi de suite... Bref, c’est un joyeux foutoir et ça raconte si bien les familles. Pour le dire simplement : c'est de la bonne ! 

  • Légende du visuel principal: Avec Julia Piaton, Jonathan Cohen, Gérard Darmon, Liliane Rovère © NETFLIX
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.