Pour avoir les larmes aux yeux en revoyant Pierre-Ambroise Bosse décrocher l'or aux mondiaux d'athlétisme de Londres, rendez-vous sur France 2 dimanche. Stade 2 inaugure aussi une savoureuse nouvelle rubrique, "rendez-vous en terrain inconnu" : Renaud Lavillenie lâche la perche pour un vélo.

L’émission sportive de France 2 donne dans la rétrospective 2017. Pas très original, me direz-vous, mais c’est absolument délicieux de revivre les meilleurs moments sportifs de l’année. Je ne m’explique pas comment un homme qui court dans un stade peut vous faire monter les larmes aux yeux ! Un certain Pierre-Ambroise Bosse, l’été dernier à Londres. Sur le plateau de Stade 2, les invités commentent leurs coups de cœurs sportifs 2017. Notamment Kevin Maier, qui était dans les tribunes quand Pierre-Antoine Bosse a pulvérisé le 800 mètres : il explique qu’il a été très jaloux de cette victoire surprise. Parce que lui était favori dans son épreuve de décathlon le lendemain, alors que Bosse, personne ne l’attendait. « J’avais tout à perdre et Pierre-Ambroise avait tout gagné », explique Kevin Maier avec une sincérité désarmante. Et l’histoire se termine bien puisque le lendemain, il décroche lui aussi son titre mondial en décathlon !

Il devrait aussi être question de l’exploit de François Gabart à la voile. Mais non, malheureusement ! Car l’émission a été enregistrée trop tôt. Mais le plus décevant, c’est que Stade 2, pour la même raison, est aussi passé à côté de la victoire des handballeuses françaises. La victoire des Bleues face à la Norvège en finale du mondial de hand est pourtant un grand moment de l’année.

Lavillenie sur un vélo

Regardez tout de même l’émission, notamment pour une nouvelle rubrique inaugurée cette semaine et qui va devenir régulière : « rendez-vous en terrain inconnu ». Pastiche très amusant de l’émission de Frédéric Lopez : un sportif, les yeux bandés, est accompagné dans un stade pour pratiquer un autre sport que le sien ! C’est Renaud Lavillenie qui s’y colle pour la première. Il espère qu’on va l’emmener faire du handball avec Nikola Karbatic, mais il se retrouve à pratiquer du vélo sur piste. Et devinez quoi ? Le champion olympique de saut à la perche s’en sort très très bien. 

C’est agaçant, à vrai dire. Le type est déjà exceptionnel dans sa discipline, et en à peine trois quart d’heure sur un vélo, il grimpe à 60 kilomètres heures. Ce qui est fabuleux, surtout, c’est qu’il est comme un gosse : très enthousiaste de découvrir de nouvelles sensations. Et son enthousiasme est bigrement contagieux. J’ai hâte de voir les prochains épisodes de ce rendez-vous en terrain inconnu. Pourquoi pas faire sauter à la perche une joueuse de l’équipe de France de hand ? 

Stade 2, présenté par Matthieu Lartot. C’est sur France 2 dimanche à 16h55.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.