Portrait du chanteur sapé comme jamais, à voir sur W9. Un documentaire qui ressemble à un long spot publicitaire mais révèle quelques rouages de cette machine à tubes diablement efficace. Maitre Gims vient de sortir un troisième album solo.

Deux chiffres résument le succès colossal du monsieur : 340 millions de vues pour le clip de « sapé pour jamais » et 5 millions de disques vendus au total. Maitre Gims vient de sortir un nouvel album qui se promène déjà en tête des ventes : "Ceinture Noire". Autant vous prévenir : le documentaire diffusé ce soir en deuxième partie de soirée sur W9, « maitre Gims à cœur ouvert », manque franchement de nuance : c'est un long spot publicitaire à l'effigie du chanteur, qui vous propose de « découvrir qui se cache vraiment derrière les lunettes noires de cet artiste hors norme ». Le portrait d'un homme secret qui se méfie des médias, qui est un papa merveilleux et qui a su garder la tête froide malgré le succès : merci pour le plan com ! 

Gandhi Djuna, né à Kinshasa

Et pourtant, je vous recommande ce film avec enthousiasme parce que le fond sauve la forme. La vie de Maitre Gims est une histoire folle. Gandhi Djuna, de son vrai nom, est arrivé en France à l'âge de deux ans. Des parents sans-papiers qui ont fui Kinshasa. Il est d'abord placé en famille d'accueil et grandit ensuite dans des squats, avec ses parents et ses frères et sœurs. Et puis il rencontre les copains de la Sexion d'Assaut, un collectif de rap. Succès impressionnant en groupe puis en solo.  

Incognito sans ses lunettes noires

Le documentaire raconte aussi quelques secrets de fabrications de ses chansons : c'est plus intéressant que son immense maison à Marrakech, avec spa et salle de cinéma (on a le droit à une visite guidée). Qu’on le voie comme un rappeur ou un chanteur de variété, Maitre Gims est surtout un fabriquant des tubes diablement efficaces. Notamment parce qu’il est très attentif aux retours de ses fans. On découvre ainsi que pendant les concerts de Sexion d'Assaut, il avait l'habitude d'enlever ses lunettes noires - sa marque de fabrique - et de se mêler au public, en laissant les autres continuer le concert sans lui : histoire de ressentir les réactions des gens, de vibrer avec eux. C'est pratique, ces lunettes noires qui permettent d'être incognito quand on les enlève ! Son timbre de voix est aussi une clé du succès. Maitre Gims a le flow d'un rappeur et la puissance vocale  d'un chanteur d'opéra : il peut chanter comme un griot ou comme un ténor. 

W9 annonce dans ses bandes annonces que le documentaire est "présenté" par Stromae. C'est franchement survendu : en réalité le Belge a seulement enregistré une interview face à la caméra, mais quipermet de mesurer à quel point il admire Maitre Gims. Notamment en raison de « J’me tire » : une chanson sur l’envie de tout plaquer quand la célébrité pèse trop lourd. Stromae adore ce morceau en particulier pour cette trouvaille : « j’me tire juste pour la rime ». Les formules qui font mouche, c'est un autre rouage de la machine à tube, comme dans « sapé comme jamais » ! Maitre Gims a beau avoir déjà des millions de fans, ce documentaire devrait encore élargir le cercle.

« Maître Gims à cœur ouvert ». Jeudi 29 mars à 22h45 sur W9. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.