Le jeu s'appelle "la langue au chat", mais la référence à l'émission historique de France Inter est évidente. Arte diffuse le film dont Jean Rochefort était le plus fier, dans sa carrière : "Tandem", de Patrice Leconte, sorti au cinéma en 1987.

Hâbleur, ringard, odieux, mais diablement attachant : Jean Rochefort en animateur radio dans "Tandem", aux côtés de Gérard Jugnot.
Hâbleur, ringard, odieux, mais diablement attachant : Jean Rochefort en animateur radio dans "Tandem", aux côtés de Gérard Jugnot. © © 1987 - PATHE FILMS - HACHETTE PREMIERE ET CIE - FRANCE 2 CINEMA

Passez toute la soirée avec Jean Rochefort. Quel bonheur. Arte consacre ce lundi 30 novembre une soirée au comédien disparu il y a trois ans. Un documentaire, à 22h20 : « Jean Rochefort, l’irrésistible ». Et avant cela, à 20h50, « Tandem », film de Patrice Leconte, un road movie sorti au cinéma en 1987. Gérard Jugnot et Jean Rochefort sillonnent la France en voiture, avec une grosse antenne accrochée sur le toit de leur Ford. Ces deux-là travaillent à la radio. Michel Mortez anime un jeu qui se déplace chaque jour de ville en ville : ça vous rappelle quelque chose ?

Délicieusement odieux

Le jeu des mille euros ! Banco. Ce film est très largement inspiré par "le jeu des milles francs", ancêtre de l'émission de Nicolas Stouflet, et le personnage de Michel Mortez par Lucien Jeunesse. Ce dernier l’avait assez mal pris, parait-il, car le portrait n’est pas forcément très flatteur. Oui, il est ridicule, cet animateur campé par Rochefort, cheveux gominés et tirés en arrière, hâbleur, odieux et ringard. Mais il est délicieusement ringard, délicieusement odieux. Jugnot est l’ingénieur du son, chauffeur, soufre-douleur.

Deux solitudes

Qu'ils sont drôles, ces deux zigotos. C’est un plaisir de les suivre de salle des fêtes en petit hôtel, mais on comprend assez vite ce que leur périple a de tragique. Ce sont deux solitudes qui se côtoient sans jamais s’estomper. Et on se demande bien ce qu’ils feraient sans ces routes, sans cette bagnole et sans ce micro. Alors quand l’émission est supprimée, Bernard (le chauffeur) n’a pas le courage de le dire à l’animateur. Mortez est viré mais il ne le sait pas. On le regarde s’entrainer à sourire devant un miroir, et on a le cœur fendu. Patrice Leconte jamais ne méprise ces deux personnages et le numéro d’acteur des deux, de Rochefort comme de Jugnot, est formidable. « Tandem » était le film dont Rochefort était le plus fier dans sa carrièe, dit-on. Il y a de quoi. Et il fallait bien Richard Cocciante pour mettre en musique un sentimentalisme joliment assumé.

« Tandem » de Patrice Leconte, sur Arte lundi 30/11 à 20h50. Le film sera suivi d’un documentaire : « Jean Rochefort, l’irrésistible ».

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.