Les candidats et candidates choisis pour cette édition "légende" sont d'anciens participants au jeu. Beaucoup se connaissent, ou ont suivi les exploits des autres à la télé. Difficile, dans ces conditions, d'aiguiser son esprit de compétition !

Ce mardi 31 août, je serai devant TF1 pour regarder, confortablement installée dans mon canapé, des hommes et des femmes souffrir et se faire des sales coups les uns aux autres. Koh Lanta fête ses vingt ans ! Pour l’occasion, l’émission culte de TF1, présentée par Denis Brogniart, propose une édition exceptionnelle intitulée « la légende ». Des épreuves encore plus dures, aucune aide à la survie, mais surtout des candidats choisis parmi les meilleurs anciens participants depuis vingt ans, vainqueurs ou non. La crème de la crème. 

Équipes non mixtes

Histoire de les surprendre bien qu'ils connaissent le jeu par cœur, les candidats ont été séparés en deux groupes à leur arrivée en Polynésie Française : les hommes sur une île, les femmes sur une autre. 

Pour l’emporter, il va falloir être solide physiquement et mentalement, mais surtout être très habile dans ses relations avec les autres. Car vous le savez sans doute : à Koh Lanta, l’important est de savoir se faire apprécier. Tout le monde vote chaque semaine pour éliminer une personne. Cela donne lieu à des stratégies souvent mesquines, des messes basses, des trahisons qui font tout le sel de cette émission. Et ce qui est encore plus savoureux avec cette édition anniversaire, c’est que les candidats se connaissent déjà les uns les autres. Certains ont déjà participé ensemble. Ou pire : certains ont admiré les autres en les regardant à la télé. Voilà qui complique l’esprit de compétition ! 

On l’a vu la semaine dernière, dans le premier épisode, avec Sam : il a 23 ans, autrement dit il a d’abord été longtemps un téléspectateur de Koh Lanta, nombre d’anciens candidats sont ses idoles. Résultat, lors d’un parcours du combattant, alors qu’il fallait aller chercher un sac de cinq kilos au fond de la mer (la routine, quoi), Sam a interrompu sa course pour aider un autre candidat, Tehura, qui ne trouvait pas son sac.

Tehura a beau lui crier de ne pas l’aider, Sam insiste, il va chercher le sac de son adversaire au fond de l’eau, et termine dernier de la course. Je vous mets au défi autour de cette table : qui aurait tout lâché pour venir en aide à Daniel Morin ? Personne, évidemment. On l’aurait laissé se débrouiller tout seul. 

Et si l'équipe du 5-7 participait ? 

Je vous rassure : le candidat qui en a aidé un autre n’a pas été éliminé. Pas encore, mais je me demande s’il va rester longtemps... 

Chez les hommes, c’est un candidat jugé trop en retrait, trop discret, qui a été poussé vers la sortie. 

Chez les femmes, une candidate au contraire jugée trop grande gueule. Pas évident d’adopter la bonne attitude (je vous préviens pour quand vous y serez). 

De toute façon, nous, l’équipe du 5-7, on serait de vraies tâches, à Koh Lanta. Il faut savoir ramper, courir vite, nager, tenir longtemps sur un poteau, faire du feu, chasser. Dormir très peu aussi, car le confort n’est pas au top. 

Mais ça c’est bon, dormir peu, on sait faire ! Et dire du mal les uns des autres, aussi ? Jamais de la vie, évidemment. 

Koh Lanta, la légende, épisode 2 : mardi 31/08 à 21h sur TF1. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Le parcours du combattant était spécialement hardu, pour cette édition anniversaire de Koh Lanta, en Polynésie française. © Alain Issock / ALP / TF1 / Starface
L'équipe
Thèmes associés