Vous allez reconnaître l'air de cette "Chasse aux barbares" écrite par Gaston Montéhus. Il s'agit d'"Auprès de ma blonde". Alors ne soyez pas complètement choqués que l'on utilise une chanson enfantine pour parler de la guerre.

Carte postale, photo d'une caricature en modelage de Guillaume II
Carte postale, photo d'une caricature en modelage de Guillaume II © AFP

Pour chasser les barbares qui veulent rentrer chez nous / Pour chasser les barbares, Français sans peur debout / Ne versons pas de larmes, fièrement prenons les armes / Si le canon gronde, c'est pour notre liberté / Liberté du monde, qu'on veut massacrer

Auprès de ma blonde est une chanson apparu en 1704 sous le règne de Louis XIV et c'était une chanson de soldat.

En 1914, on mobilise Auprès de ma blonde et voici les buts de la guerre

C'est pour venger les mères, pour venger notre sang / Que nous faisons la guerre ... des tyrans / Nous planterons sa tête au bout d'une baïonnette

Venger le sang des civils versé par les Allemands qui ont envahi l'Est et le Nord de la France, d'abord. Mais aussi abattre l'empereur d'Allemagne comme les Français ont renversé la monarchie pendant la Révolution.

Sa tête au bout d'une baïonnette, donc. Et puis on peut se laisser aller à promettre des choses horribles à Guillaume II, l'Empereur d'Allemagne

Guillaume II la choucroute, oui nous la mangerons / Et pour casser la croûte nous aurons tes jambons / Nous irons boire ta bière, chez toi même en Bavière.

Ce texte a été écrit par Montéhus, qui était avant 14 une figure majeure de l'extrême gauche et il le sera de nouveau après 1918. Mais pour l'instant, Montéhus dit que l'on fait la guerre pour détruire la monarchie allemande et que cela fait de la guerre, une guerre sainte.

Drôle de langage pour un anarchiste

La chasse aux barbares

Pour chasser les barbares
Qui veulent entrer chez nous
Pour chasser les barbares
Français sans peur debout
Ne versons pas de larmes
Fièrement prenons les armes

{Refrain :}
Si le canon gronde
C’est pour notre liberté
Liberté du monde
Qu’on veut massacrer

C’est pour venger les mères
Pour venger notre sang
Que nous faisons la guerre
À l’empereur des tyrans
Nous planterons sa tête
Au bout d’une baïonnette

{au Refrain}

Voici ta déchéance
Guillaume, tu vas payer
Quarante ans d’insolence
Ton trône sera souillé
Dans la boue et la honte
Voici le flot qui monte

{au Refrain}

Sur celui qui déchaîne
Sur l'univers entier
La colère et la haine
Il faut mettre le pied
Écrasons la vipère
Et supprimons les guerres

{au Refrain}

Guillaume II, la choucroute
Oui, nous la mangerons
Et pour casser la croûte
Nous aurons tes jambons
Nous irons boire ta bière
Chez toi même en Bavière

{au Refrain}

Guillaume II la brute
Apache couronné
C’est pour toi la culbute
Tu seras détrôné
Demain, la République
Fermera ta boutique

{au Refrain}

Guillaume II la crapule
Voleur de grand chemin
Tu rendras les pendules
Tu nous rendras le Rhin
Nos milliards et nos plaines
D'Alsace et de Lorraine

{au Refrain}

Guillaume le misérable
Oui, nous te saignerons
Dans le fond d'une étable
Comme on saigne un cochon
D'vant Nicolas et Georges
Faudra que l'on t'égorge !

{au Refrain}

Guillaume II l'infâme
Majesté des bandits
Être sans cœur, sans âme
Par nous tu es maudit
Maudit par toutes les mères
Maudit par toute la terre

{au Refrain}

Nous aurons la victoire
Nous irons à Berlin
Pour proclamer la gloire
La gloire du genre humain
Briser ton casque à pointe
Est une chose sainte

{au Refrain}

Guillaume, voici l'heure
L'heure du châtiment
Tu peux en ta demeure
Faire ton testament
Malgré toutes tes prières
Voici ton heure dernière

{au Refrain}

Pour toi, pas de cimetière
Pour toi, pas de tombeau
T’empoisonnerais la terre
Entends-tu, sale bourreau ?
Pour que rien ne se perde
On t'foutra dans la merde

{au Refrain}

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.