Le sujet a été souvent abordé, en particulier par Benoit Hamon, qui l’a placé au cœur des préoccupations dans les années à venir.

Et il se trouve qu’un chercheur dont c’est l’un des centres d’intérêt vient d’être récompensé par l’Académie de médecine, et par le prix Jacques Salat-Baroux. Bernard Jégou, est chercheur à l’Inserm, directeur de l’Institut de recherches Santé, environnement, travail, à Rennes, et spécialisé dans la recherche sur la reproduction masculine. Cela fait des années que l’on dit qu’il y a une baisse de la production de spermatozoïdes qui pourrait être liée aux perturbateurs endocriniens et cela fait plus de 30 ans qu'il le signale.

L'équipe