Le sujet a été souvent abordé, en particulier par Benoit Hamon, qui l’a placé au cœur des préoccupations dans les années à venir.

Et il se trouve qu’un chercheur dont c’est l’un des centres d’intérêt vient d’être récompensé par l’Académie de médecine, et par le prix Jacques Salat-Baroux. Bernard Jégou, est chercheur à l’Inserm, directeur de l’Institut de recherches Santé, environnement, travail, à Rennes, et spécialisé dans la recherche sur la reproduction masculine. Cela fait des années que l’on dit qu’il y a une baisse de la production de spermatozoïdes qui pourrait être liée aux perturbateurs endocriniens et cela fait plus de 30 ans qu'il le signale.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.