Une fois n’est pas coutume, nous allons revenir sur un sujet abordé la semaine dernière.., un nouveau traitement pour aider les victimes de stress post-traumatique.

Homme se tenant la tête
Homme se tenant la tête © Getty / David Gonzalez / Eyem

De nombreuses personnes estiment qu’elles pourraient en avoir besoin, au-delà du contexte terrible des attentats, beaucoup ont vécu des épisodes traumatiques comme des accidents par exemple, pour lesquels cette technique de « blocage de la reconsolidation des souvenirs » pourrait apporter de l’aide..

Clément Pennec a expérimenté cette méthode. Il était au Bataclan et s'en est sorti sans dommage « physique ». Mais il a quelques mois après, été submergé par ce stress, cette tristesse... Il a décidé de se tourner vers cette méthode. Rappelons qu’avant la séance - il y en aura à peine une dizaine - avec un psychologue ou un psychiatre, il faut prendre un médicament , qui fait baisser la tension. Il a écrit un texte sur l’événement traversé..

Cette étude est coordonnée par le service de psychiatrie du Pr bruno Millet à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière.

Il est encore possible de participer à l'étude, pour obtenir des informations sur le programme, vous pouvez appeler le 01 42 16 15 35

Quelle actualité santé à suivre dans la semaine à venir Danielle ?

A noter entre autres, une campagne nationale qui sera menée par l’agence de biomédecine sur le don d’organes..qui rappellera la loi : comment se prononcer en faveur du don ou comment déclarer qu’on y est opposé..pour information : 57OO opérations de greffe ont lieu chaque année en France grâce à un don d’organe mais plus de 21 000 malades sont sur liste d’attente.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.