Les hôpitaux de Paris et région parisienne regroupés au sein de l’APHP, ouvrent leurs portes à tous ce week-end, 19 et 20 mai, et pas besoin d’être malade pour y entrer.

Hopital Georges Pompidou
Hopital Georges Pompidou © AFP / THOMAS SAMSON / AFP

Et que va-t-on faire à l’hôpital quand on n’est pas malade ? Et bien on découvre des endroits inédits, c’est tellement mieux quand on est bien portant de voir comment est conçu un bloc opératoire, un laboratoire, mais aussi les coulisses de la blanchisserie, de la fabrication des médicaments, et puis du patrimoine architectural.

L’architecture des hôpitaux est souvent exceptionnelle : allez voir l’abri anti-bombardement à l’Hôtel Dieu, ou bien la carrière des Capucins à Cochin.

A la découverte des dernières innovations dans les soins quotidiens aux malade

Comme à l’hôpital Georges Pompidou, avec cet exemple en cancérologie de l’Hôpital de Jour, profondément réformé, qui assure un mieux-être aux patients et aux professionnels de santé.

Cette nouvelle adaptation passe par une mise en place millimétrée, en amont, des rendez-vous de chimiothérapie des patients, avec une cellule de régulation qui prépare tout avant, au téléphone et évite ainsi les risques d’erreurs.

Une organisation qui simplifie sa prise de traitement.

Visites, conférences, et animations toute la journée

Encore quelques exemples : comment s’entraîner sur un mannequin robot qui respire et bouge, assister à l’accouchement d’une femme robot, ou même jouer à un Cluedo médical (ça c’est à l’hôpital St Antoine), sans oublier une course qui part ce samedi 20 à 9h de la Pitié Salpétrière.

►►► EN SAVOIR PLUS | Portes Ouvertes des hôpitaux à l’AP-HP

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.