le Gardasil, vaccin contre le cancer du col de l'utérus administré aux adolescentes, a fait beaucoup parlé de lui cette semaine. Une jeune fille a déposer plainte auprès du parquet du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), pour de graves effets secondaires touchant le système nerveux central. On parle dans ce cas précis d'une sclérose en plaques.

Y a t'il un lien entre le vaccin et "une maladie auto-immune" ? Les bienfaits sanitaires dépassants le/s risque/s, faut t'il revoir la politique vaccinale ?

réponse avec Didier Torny chercheur à l’Ecole des hautes Etudes en Sciences sociales, et chercheur à l' INRA

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.