Nous allons passer une grande partie des journées à venir dans le département du Lot-et-Garonne qui vient de profiter de la semaine de l'ESS à l'école.

Cette opération annuelle organisée par l'association de L'Esper permet de faire comprendre aux plus jeunes ce que recouvre cette économie lorsque l'on parle de démocratie, de solidarité, de coopération et de citoyenneté. 

Ce n'est pas un hasard si ces valeurs se rattachent directement aux lignes du grand débat national. Ici et là, des portes-paroles des filières de l'économie alternative tentent de faire entendre leur voix au milieu des projets qui devraient émerger à la suite des débats qui se sont comptés par milliers. Parfois le message est d'une telle timidité qu'il disparait aussitôt après avoir été émis.

Le fond commun de toutes les interventions des représentants de l'économie sociale et solidaire est que cette économie doit elle aussi apporter sa contribution au grand débat. Soit. Nous choisissons avec le labo de l'ESS d'écouter les propositions avancées par l'UDES, l'union des employeurs de cette économie dirigée par Sébastien Darrigrand.

L'atelier créatif de développement collaboratif (ACDC)

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.