Nous sommes en partie encore aujourd’hui dans le département de la Manche en suivant la feuille de route du jeu des 1000 euros.

Nous ouvrons également pendant 5 journées un dossier en partenariat avec l’hebdomadaire La Vie consacré aux myriades d’initiatives solidaires nées dans le souci de recueillir, d’accueillir, d’accompagner quand il le faut des personnes migrantes dans leurs démarches administratives, éducatives et professionnelles.

Donc à partir d’aujourd’hui, avec notre confrère Laurent Grzybowski, nous allons vous présenter 5 histoires de vie, 5 initiatives solidaires et 5 manières d’oublier les sondages qui, selon les sources et les périodes, sont pris en flagrant délit de contradiction. Ainsi Amnesty International publiait en mai 2016 le résultat d’un sondage que l’organisme avait réalisé sur le regard des français sur les réfugiés. 82% des personnes interrogées se disaient favorables à leur accueil. A l’inverse en septembre dernier c’était au tour de L’Ifop, l’institut français d’opinion publique, de faire savoir que nous étions à 62% opposés à l’accueil de réfugiés sur notre territoire, « un plus haut depuis le pic des migrants de l’été 2015 », selon le site d’information Atlantico qui analyse les expressions recueillies avec le même vocabulaire que les pics de pollution. Passons.

Tout à l’heure avec notre confrère, nous appellerons Stéphanie Buisson, membre de « Tous Migrants » à Briançon, mais tout d’abord, dans le département de la Manche, nous attend Lionel Dujardin, premier invité des carnets encore plus solidaires que jamais.

Lionel Dujardin, cogérant des Chantiers de Demain, coopérative d'activité et d'emploi à Canisy

L'association REAGIR à Carolles dans la Manche

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.