Nous continuons notre journal des solutions solidarité jeunes et étudiants en parallèle des Carnets habituels.

Je vous rappelle qu’une carte interactive qui recense les actions au  bénéficie des étudiants est sur franceinter.fr à la page du journal des  solutions. Belle illustration des initiatives en faveur des jeunes avec  l’association Chemins d’avenir. A priori discrète, cette association  s’est inquiétée, à sa création, du sort des jeunes de la France dite  périphérique. En 4 ans, elle a révélé le potentiel de 1500 jeunes avec  un nombre de soutiens édifiants d’entreprises, de fondations et de  régions. 1ère invitée de ces Carnets, Gabrielle Légeret, co-fondatrice de Chemins d'avenirs

Version Carnets de campagne, c’est à Venteuil, dans le  département de la Marne, que nous avons découvert la compagnie de  théâtre Le Diable à 4 pattes qui, dans cette période malheureuse,  entreprend une création originale sous le nom de macro-ondes. Elodie Cotin, directrice artistique de la compagnie Le Diable à 4 pattes sera avec nous.

Je  parlais de fondations d’entreprises. Voici un exemple d’un autre type  de fondation créée en 2017 par la communauté de Vie chrétienne: Amar y  Servir. Abritée par la fondation Terre solidaire, cet organisme a pour  objectif d’œuvrer dans le domaine social pour assurer, je cite, le  mieux-être et l’avenir de l’humanité, le respect du bien commun et d’un  développement écologique intégral. Amar y servir agit dans 4 domaines :  la pauvreté et l’exclusion, les familles et les liens  intergénérationnels, l’écologie et l’environnement et enfin les jeunes  et les générations futures. Depuis le début octobre, cette fondation a  lancé un appel à projets baptisé « Cap sur un monde solidaire et durable  ». Je relaie cet appel aujourd’hui, car il a été bien occulté par les  préoccupations provoquées par la crise. Le but de cette initiative est  de sélectionner des projets innovants qui contribueront à l’émergence  d’un nouveau modèle social et écologique, comme le précise Pascal dans  le courrier qu’il nous a envoyé. Or l’appel s’achève dans un mois, le 31  mars et il est doté d’une enveloppe de 50 000 euros. Le dépôt des  projets est à faire à l’adresse de la Fondation.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.