Au programme aujourd'hui, une artothèque associée à un ESAT (établissement de service et d'aide par le travail), une école de production Métallerie Soudure où l'on fait pour apprendre, et le festival de musique de Durtal !

Pour cette deuxième journée dans le Maine-et-Loire, nous allons vous offrir des rendez-vous qui sont restés en suspend pendant la période de confinement. Le premier nous conduit vers de l’action culturelle associée à un ESAT (établissement de service et d‘aide par le travail) avec l’Artothèque François Morellet à Cholet gérée par des personnes handicapées et tout d’abord une école comme on les aime où l’on fait pour apprendre... L’école de production Métallerie Soudure, à Saumur, a bien évolué depuis l’entretien réalisé avec Jacky Giraudeau et à la rentrée de ce mois de septembre, l’école passe de 10 à 14 élèves avec la création d’une promotion pour les élèves de 2ème année.

Nous avions prévu, en mars, avant la crise d’évoquer la terre de festivals qu’est le département de Maine-et-Loire. Hélas, beaucoup d’entre eux ont été annulés comme le festival Couleurs Chanson dédié à la  chanson francophone. D’autres ont en quelque sorte sauvé les meubles à l’image du festival Musical Durtal qui cherche à toucher le plus large public par la musique classique. Ce n’est pas le seul à avoir cette intention, mais il est a priori efficace puisque c’est un néophyte qui nous a avertis de l’existence de ce rendez-vous. André écrivait en effet : «  si j’ai tenu à dénoncer ce festival, c’est très égoïstement parce qu’il m’a donné l’occasion d’approcher au plus près et d‘apprécier une musique que j’avais jusque-là du mal à appréhender ». La particularité du festival de Durtal est de s’étendre sur plusieurs mois. L’ouverture qui était prévue en avril a évidemment été annulée, mais par chance les dates ont été reportées sur 5 week-ends à partir du 12 septembre. Toutes les précautions nécessaires ont été prises avec une jauge très réduite de spectateurs ce qui transforme les soirées en quasi concerts privés

Olivier est secrétaire de l'association "Report Cité" (association d'éducation à l'image à Angers), dont l'objet est de sensibiliser la population aux médias, en touchant autant le grand public, que les écoles ou les habitants des quartiers d'Angers. Elle organise des ateliers d'éveil à la lecture des images, aux décodage des fake news et à la création de projets audiovisuels. Récemment Report Cité a réalisé un reportage graphique sur la rénovation urbaine d'un quartier de la ville, sous la forme d'une bande dessinée. Par ailleurs, elle a suivi une cinquantaine de jeunes collégiens dans un projet audiovisuel lors du festival du cinéma "Premiers Plans" d'Angers, et elle participe à l'écriture d'un scénario autour de l'opéra destiné à l'éveil des jeunes aux médias, avec l'association Angers Nantes Opéra.

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.