Au programme de ce jour, la SCOP "Relais pour l'emploi" née après un licenciement massif qui a affecté 1 000 personnes, un GAEC (groupement agricole d'exploitation en commun) saumurois à la recherche d'un nouvel associé, et l'entreprise angevine "C’est Bio l’Anjou", lauréate au Prix "Mon Initiative Agricole" !

Aujourd’hui dans le Maine-et-Loire, nous déconfinons nos invités pris au piège de la crise sanitaire et que nous avions prévus  de vous présenter au début du printemps. Notre programme commence par une histoire de licenciement massif qui a affecté 1000 personnes. Une association fut créée pour gérer ce lourd plan social. 20 ans plus tard l’association est devenue la SCOP Relais pour l'Emploi, qui, par ses 5 agences dans le département, se mobilise pour donner du travail à ceux et à celles qui en sont privés(es). 

Mais tout d’abord cap dans une petite commune du saumurois de Dénezé-sous-Douén dont le GAEC agricole a obtenu de nouvelles terres qui ne demandent qu’à accueillir des associés... A noter que depuis l’enregistrement de l’entretien avec Yanis Irhir, le GAEC Pachamama est toujours à la recherche d’un 4ème associé…

A la rentrée dernière nous avons annoncé à plusieurs reprises la deuxième saison du Prix "Innover à la campagne", qui aide les entreprises numériques, les initiatives environnementales et les espaces partagés et tiers-lieux à s’épanouir encore davantage dans les territoires ruraux où ils ont pris racine. En janvier dernier 10 lauréats sur les 200 dossiers déposés étaient mis à l’honneur et vous pouvez les découvrir sur le site du prix. En catégorie "Mon Initiative Agricole", prix porté par le réseau "Initiative France", c’est une entreprise angevine qui a été retenue : Elle s’appelle C’est Bio l’Anjou. Implantée à Rochefort-en-Loire, C’est Bio l’Anjou est d’abord une coopérative d’alimentation territoriale incarnée dans un lieu partagé de 800 m2 ouvert aux artisans, aux producteurs locaux et  à la formation à l’art de la cuisine. L’entreprise mise sur le bio et le local et sur la dynamique de groupe. Au même endroit s’est installé un brasseur (Brasserie Sterne et Mousse). Les espaces de cuisine comprennent une cuisine collective, un atelier de découpe, une cuisine collaborative (on y organise des ateliers pratiques), un lieu de stockage, un laboratoire professionnel, un local réservé aux préparations des commandes, un bureau, une salle de réunion et un centre de formation. L’entreprise est sous gouvernance participative et a obtenu l’agrément ESUS qui en fait une entreprise sociale et solidaire

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.