Sylvain Petit

Vinaigrier à Aizac

http://esvinaigrerie.perso.sfr.fr/

esvinaigrerie@gmail.com

Sylvain Petit est parti d’une bouteille de vin du jura ouverte et abandonnée dans sa cave pour créer sa vinaigrerie. Lorsque cet ingénieur agro-alimentaire s’est rendu compte que le vin s’était transformé en vinaigre, l’idée a germé de pousser l’expérimentation plus loin. Passionné, parfaitement documenté, il a acheté des fûts de chêne et s’est mis à produire dans le plus grand secret, 2 000 litres de vinaigre. Emilie, son épouse l’a alors poussé à exploiter ce hobby. C’est ainsi qu’est né ES Vinaigrerie.

Les statuts du métier de "vinaigrier" ou "saucier" et la création de la corporation (aujourd'hui disparue) datent de 1394. La méthode orléanaise permet aux arômes de se développer, de s'affiner en même temps que l'acidité ce qui donne un produit complètement différent.

Travaillant avec les maraîchers du coin, ses vinaigres sont naturels, à la myrtille, à l’échalote ou à d’autres parfums.

« Après énormément de calculs et de recherches, j'ai trouvé un tailleur de pierres à 20Km de chez moi qui m'a fabriqué les meules pour le moulin à moutarde et qui sera nature, ou au safran d’Ardèche, à l'ancienne ou non... Ce moulin qui sera en fonctionnement début 2016, et l'un des derniers en fonctionnement en France, sera visitable. En ce qui concerne l'innovation, nous avons pour projet également de développer un ketchup ardéchois

Je n'ai jamais recherché des clients, ce sont toujours eux qui sont venus vers moi via le bouche à oreilles, et pourtant je suis obligé aujourd'hui d'en refuser des nouveaux car ce serait au détriment de la qualité organoleptique ce qui pour moi est inconcevable ».

Dimitri Sobotko

Responsable de la communication et des partenariats de Kaz Kabar, « salle coopérative d’intérêt collectif » à Joyeuse

http://www.kazkabar.net/

https://www.facebook.com/Kazkabar.cooperative/?fref=ts

contact@kazkabar.net

Créée en mars 2013, la Scic Kaz kabar a pour mission de contribuer au dynamisme culturel du Sud de l’Ardèche. Une Scic au nom symbolique : Kaz vient du créole réunionnais désignant la pièce unique de vie, et le Kabar, d’origine malgache, est le nom de la fête célébrant l’abolition de l’esclavage en 1848 et aujourd’hui encore jour férié à la Réunion (le 20 décembre). Kaz kabar c’est donc le lieu de la fête et de la libération.

Plus concrètement, le projet de Kaz kabar est de créer et de pérenniser un véritable lieu permanent d’accueil de spectacles, disposant des autorisations réglementaires adéquates, et animé par des personnes dotées d’une formation professionnelle dans les domaines de la médiation, de la gestion de débit de boissons.

Et ça fonctionne ! Aujourd’hui, Kaz kabar accueille 1 000 spectateurs par mois, venus d’Alès, Montélimar, Valence et Montpellier. Elle organise des évènements toute l’année, une à deux fois par semaine, sans interruption. Les tarifs de la billetterie sont toujours ajustés au plus bas pour permettre pour que le prix d’entrée ne soit pas un obstacle. Une programmation et une politique tarifaire qui ont permis à Kaz kabar de doubler son chiffre d’affaires en 2015.

Le festival des Conférences Gesticulées en Forez

http://www.chateaudegoutelas.fr/images/stories/affiches/galerie/Programme_web__Festival_conf_gesticules_Forez.pdf

Les liens

La page facebook des "Carnets de campagne"

Mes Carnets de Campagne

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.