Deux initiatives originales pour ouvrir ce numéro dans la Sarthe.

Vous remarquerez que je qualifie souvent d’originales les solutions proposées par nos acteurs/actrices du local, mais il ne s’agit aucunement d’une formule de bienséance. La réalité est que lorsqu’un chargé d’innovation à Pôle emploi, comme notre premier interlocuteur, invente un circuit qui associe insertion professionnelle, élevage et production apicole dans le pur respect des hommes et de l’environnement, vous ne pouvez qu’applaudir. Premier invité de ces Carnets, Eric Lemière, chargé d'innovation à l'agence Pôle Emploi Pays de la Loire du Mans.

Pour le second sujet, il sera question d’une agence de communication visuelle quasi inédite en France et résolument tournée vers le monde du spectacle et de l’art. Retenez déjà son nom : Fabrikka, et cette agence est un parfait exemple d’entreprise éthique et verte comme va nous l'expliquer Mikaël Dubois son fondateur. 

Parfois notre bureau reçoit des remarques sur les mots trop anglicisés, trop véhiculés et trop valises qui relèvent d’initiatives locales, de la ville ou de la campagne, peu importe. Cela ne va pas nous empêcher de valoriser les actions entreprises par l’association Réseau Village Factory depuis 2015 qui commence par l’ouverture d’un tiers-lieu numérique composé d’un Fablab et d’un espace de coworking. Bon d’accord un lieu alternatif qui propose des ateliers de création ou de fabrication et des bureaux partagés. Ce qui nous intéresse plus précisément est que ce réseau facilite l’ouverture de ces lieux dans les communes rurales, à commencer par la Sarthe et les pays de la Loire.  Parmi celle-ci Asnière-sur-Vègre suggérée par Ombeline. Merci Ombeline. Asnières compte 400 habitants et ne possède ni commerce ni service public. Il restait l’école qui a fermé en 2015. Habitants et élus ont tout logiquement choisi cette école pour ouvrir ce lieu dédié à l’économie collaborative et aux partages de compétences. Ce sont eux encore qui ont aménagé la maison avec pour objectif  zéro impact environnemental et ce sont eux qui ont ouvert des débats publics sur les thématiques au cœur des villes et des campagnes (mobilité, habitat, santé, alimentation ou solidarité). Des cinés-débats ont pris place au même endroit. Enfin à l’image de ce premier tiers-lieu de l’économie collaborative en milieu rural, un label est né avec 4 autres communes impliquées dans la même démarche. Comme le site du réseau le souligne, il reste 32 000 communes rurales à convaincre en sachant que ces espaces de vie et de travail sont en pleine croissance : + 300% en 6 ans.  

Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.