Pour cette deuxième édition dans l’Ain, nous allons prendre soin de donner une illustration concrète d’un label récent intitulé Fabriques de territoires.

Suite à un appel à manifestation d’intérêt lancé par le commissariat général à l’égalité des territoires, 80 programmes ou projets ont bénéficié du label qui garantit un fonds de soutien sur 3 ans. C’est le cas avec le LAB01 à Ambérieu-en-Bugey. Explications avec Stéphanie Quentin, co-pilote du LAB01

Dans un second temps nous rejoindrons Sylvie Le Calvez qui dirige le magazine Village pour un dossier qui vient de paraître sous le titre de Cap vers l’autonomie.

Un de nos correspondants, Jean-Marc, nous proposait quelques idées d’activités dans son département de l’Ain. Parmi celles-ci, une entreprise fondée en 1962 spécialisée dans la vente, l’entretien et la réparation d’entretien des espaces verts. Cette société, Garry Bresse Moteurs, ne présentait à mon sens que peu d’originalité sinon que l’entreprise très familiale avait au fil du temps permis l’ouverture de 4 magasins en multipliant les fournisseurs, employait 38 personnes et réalisait un CA annuel de 7 millions et demi d’euros. Je n’ai rien contre les tondeuses X et les motoculteurs Y, mais je ne voyais pas en quoi cette petite entreprise pouvait prendre place dans les Carnets. Or, en poussant mes recherches, j’ai découvert qu’en décembre 2018 à l’heure du départ en retraite du fondateur de l’entreprise, Claude Garry, les salariés craignant la vente à un groupe concurrent ont fait le choix de prendre à leur charge l’entreprise en société coopérative. 19 des 38 salariés ont fait appel à l’URSCOP ainsi qu’au coup de pouce de Centre Ain Initiative  (membre du réseau de financement des repreneurs d’entreprise qu’est Initiative France) et du mouvement coopératif por réunir les moyens nécessaires à la reprise. Pour reprendre les termes de l’actuel président de la SCOP, les salariés sont maintenant des collègues et non plus des employés.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.