Décidément ils et elles ne s’arrêteront jamais. Ils ou elles sont souvent jeunes, de plus en plus et ils ou elles misent sur un avenir social plus cohérent, moins pollué, plus responsable et synonyme de nouveaux emplois à commencer par le leur.

C’est ainsi qu’est née une toute jeune start up havraise : Hipli que  Léa Got va nous présenter. Nous aborderons ensuite une problématique qui  concerne autant les villes que les villages : la pollution lumineuse. Le  centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) de Haute  Auvergne mobilise les collectivités et les habitants autour de cette  question dont les effets ne portent pas uniquement sur notre  porte-monnaie mais aussi sur la biodiversité.

Les organismes, associations ou entreprises, du secteur de la culture  et des arts ne ménagent pas leurs efforts pour limiter la casse causée  par la crise. Nous avons eu déjà les exemples de compagnies théâtrales  qui s’adaptaient à la situation en utilisant d’autres outils. Je ne  parle pas des musées qui n’ont d’autres solutions que de créer des  expositions et des visites virtuelles, ce qui peut devenir lassant à la longue. A Lille dans cette galerie d’art contemporain qu’est l’Espace  Edouard Pignon, espace géré par le comité d’animation des Bois Blancs  (en référence au quartier), on a décidé qu’à défaut de « faire venir »,  on allait vers… Ainsi est née l’action « Pignon fait sa valise ». En  temps normal l’espace Pignon ouvre de nombreux ateliers pour les publics  de ce quartier populaire et organise plusieurs expositions chaque  année. Début Janvier devait s’ouvrir l’exposition consacrée à une  artiste illustratrice d’origine chinoise, Muge Qi et habitante du quartier depuis plusieurs années. En concertation avec cette artiste,  l’association de l’espace Pignon a choisi de rendre visible ce travail  autrement en le transportant dans une valise vers les écoles et les  personnes isolées. La formule proposée est un  duo art et conte incarné  par Mathilde Malapel, intervenante artistique de l’Espace Edouard Pignon, et  François Griffault, conteur, qui se déplace avec la valise d’œuvres  sélectionnées de Muge Qi, dans les écoles et au domicile des personnes  âgées. Pour se réinventer, il faut utiliser la ruse, nous dit-on aux  Bois Blancs. En voilà un exemple. 

L'équipe
Thèmes associés