Bienvenue dans les Ardennes avec un étonnant musée pour la qualité des pièces exposées et de sa nouvelle scénographie.

Marie-France Devouge, responsable du Musée Guerre et Paix en Ardennes à Novion-Porcien où  nous allons nous rendre dans un court instant. 

Ensuite nous serons avec  Sylvie Le Calvez, directrice de publication du magazine Village dont le numéro d’automne est dans les kiosques depuis peu. A l’intérieur de ce numéro, un dossier sur l’élan de la biodynamie en France adoptée par les  agriculteurs, sylviculteurs et viticulteurs nous a bien intéressés, car  il met à mal quelques critiques régulières de cette méthode jugée douteuse et obscure.

Je suis pris aujourd’hui entre deux propositions et pour ainsi dire entre deux feux. En effet nous avons reçu des courriers d’un côté de l’association « On Pousse » et de l’autre du collectif de la Marcasserie. Or les deux ont pour des objectifs plus que semblables :  ouvrir un magasin du réseau Biocoop à Charleville-Mézières pour le premier et une épicerie-labo de produits locaux pour le second  sous forme de magasin d’alimentation coopératif et participatif. La  différence entre les deux est que le futur biocoop fonctionnera en SCIC  regroupant en son sein les producteurs, les consommateurs, les salariés et les partenaires, alors que la marcasserie sera en gestion partagée entre les membres de la coopérative soit des  particuliers qui donnent du temps au fonctionnement de l’épicerie en  échange d’un accès privilégié aux produits mis en rayon.Comme les deux démarches sont aussi louables l’une que  l’autre, je vous laisse le choix de rejoindre celle qui est plus proche de vos attentes. 

Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.