Aujourd’hui nous partageons notre menu entre une initiative dans le Bas-Rhin, département conducteur de la semaine avec l’école de Génération cirque à Achenheim près de Strasbourg et l’excellente initiative de l’association Hippocampe qui organise à partir de jeudi son festival Regards Croisés à Saint-Malo.

L’objectif du Festival Regards Croisés est de donner l’opportunité à des personnes handicapées de réaliser un court métrage sur leurs relations avec le monde du travail. L’intention première est de modifier le regard des chefs d’entreprises sur ces personnes dont les compétences, elles, sont totalement valides. Nous donnerons la parole à Mireille Malot, présidente fondatrice de l'association Hippocampe à  l'initiative du festival Regards Croisés, Saint Malo, 7-9 novembre.

Première invitée de ces Carnets Sabrina Martino, fondatrice de Génération cirque, école de cirque moderne près de Strasbourg, à Achenheim

Depuis le 23 janvier 2015, le ministère de la santé a autorisé pour 5 ans l’expérimentation de maisons de naissance en France. L’expérimentation devrait donc s’achever le 23 novembre 2020. L’enjeu à cette date est de généraliser l’ouverture de ces lieux à tout le territoire national à l’instar de ce qui est déjà en cours en Allemagne qui dispose depuis 20 ans d’environ 150 maisons ou encore de la Belgique, de l’Espagne, de la Suisse, des Etats-Unis ou du Canada. Une des 8 structures françaises est la maison de naissance Manala à Sélestat. Installée dans une annexe de l’hôpital ce qui sécurise encore davantage les accouchements, la maison Manala est gérée par des sages-femmes libérales et des parents. Pour précision, une maison de naissance se présente comme un lieu de vie et offre un cadre de vie qui permet de réaliser un accouchement comme à la maison, mais ces lieux sont réservés aux grossesses et accouchements dits à bas rique. Un suivi prénatal et postnatal est assuré à cet endroit. La maison de Sélestat organise d’ailleurs une soirée information, vendredi 8 novembre à 21 heures. Rien ne permet d’affirmer que la généralisation de ces pratiques se réalisera à la suite du temps d’expérimentation. La maison de naissance de Castres, Doumaïa, vient de nous alerter sur les risques d’abandon du programme au terme du 23 novembre 2020. C’est pourquoi cette maison comme d’autres propose le 23 novembre 2019, une journée rencontres et ateliers. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.