Quatrième journée dans l’Aude. Dans le malheur météorologique, il y a parfois de bonnes nouvelles comme ce record d’affluence dimanche dernier pour nettoyer les plages des cabanes de Fleury dévastées par la tempête Gloria, puisque pas moins de 1500 personnes ont répondu à l’appel de l’association Project Rescue Ocean.

De la solidarité encore aujourd’hui avec le soutien - pétition à signer ici - que nous vous proposons d’apporter au Théâtre de Ségure qui fait un travail remarquable depuis 3 ans. 1er invité de ces Carnets, Patrick Chevalier, fondateur de la compagnie L'Ange d'Or et co-créateur du Théâtre de Ségure. 

Et puis nous évoquerons l’histoire du mouvement social dans la nouvelle chronique solidaire de Jean-Louis Laville.

Nous avons reçu plusieurs courriers de la part de la compagnie L'Histoire en spectacles. Cette compagnie dirigée par Yannick Séguier réalise des spectacles historiques mais aussi des films de type docu-fiction. Le projet fou réalisé en 2019 était de relater l’histoire de l’Aude de l’Antiquité aux années 80. 1000 figurants et quelques professionnels ont relevé ce défi qui se solde par un  long métrage de 3 heures en deux parties et projeté dans les villages du département. Le même réalisateur très attaché à sa région s’attaque cette fois à l’histoire du Midi viticole

Un lieu naturel exceptionnel : la source salée à Souraigne au cœur des Hautes Corbières. Le domaine qui entoure cette source fut pendant plusieurs siècles le siège d’activités multiples dont celles des mineurs de jais, cette pierre bitumineuse très noire et de maîtres verriers. En partie recouverte de forêts sous le nom de forêt domaniale de l’eau salée représente un ensemble de 584 hectares dont une partie est animée par l’association Salicorne qui a réhabilité, comme le précise Nicole, d’anciens fours verriers, aménagé la source et qui organise chaque premier week-end de juillet une marche du sel. 

Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.