Au programme : le web-magazine "Vivant", un cousin des Carnets de campagne, un focus sur la Semaine Nationale des Ressourceries, et enfin le LabCom DESTINS de Poitiers qui cherche à réunir associations, entreprises et collectivités territoriales, afin de travailler ensemble pour plus de services et moins d'inégalités.

A ce qui pourrait devenir un jeu dessites des conseils départementaux les plus pratiques et les moins rébarbatifs, celui de la Vienne est en bonne  place avec sa carte interactive qui, en un clic, vous ouvre les portes des communautés de communes et des communes et les messageries directes de vos élus (en référence à notre émission sur la plateforme Polipart de  mise en relation des citoyens et de leurs élus). Et Comme chaque jour, deux propositions d’initiative :

Les interviews

  • D’abord le web-magazine Vivant, un cousin des Carnets de campagne, révélateur de solutions locales. On en parle avec Hélène Bannier, co-fondatrice de ce web-média.
  • Et la  Semaine des Ressourceries, en France présentée par Sébastien Pichot, vice-président du Réseau National des Ressourceries.

En janvier dernier a été inauguré à Poitiers le LabCom DESTINS. Né de l’union de la SCOP Ellyx, de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers et de l’université de la ville, ce Laboratoire un peu particulier lance un appel à projets à l’adresse de collectifs type associations, entreprises et collectivités territoriales qui désirent mettre en commun leurs compétences pour améliorer le sort de notre société. Exemple réduire les inégalités, réinjecter de la démocratie dans des programmes locaux et inventer de nouveaux services au profit de tous. Une illustration des buts recherchés par cet appel : le programme Territoire Zéro Chômeur dont nous parlons fréquemment. Un tel programme est l’expression parfaite de ce que l’innovation sociale peut produire. Contrairement à  d’autres démarches, cet appel ne concerne pas les projets des particuliers. A quoi servira le Labcom ? A réunir les participants à un  projet commun, à identifier les partenaires potentiels et à participer au montage financier de la phase d’expérimentation du projet. Les PME et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) sont les bienvenues pour relever ce défi du faire ensemble. Une 1ère session de candidatures est ouverte jusqu’au 30 novembre.

L'équipe