Dans quelques jours s’ouvrira à Paris le Parlement des entrepreneurs d’avenir.

Comme nous suivons cet événement qui met en scène des femmes et des hommes venus de tous les horizons de l’entreprise réunis autour de valeurs communes, d’une société respectueuse des hommes et de l’environnement, nous vous proposons avant le rendez-vous des 22 et 23 janvier de découvrir des chefs d’entreprise de nouvelle génération à l’image de Laure Clerget, directrice de la société Artémise

Mais tout d’abord direction l’Indre-et-Loire avec un centre de tourisme équestre pas tout à fait ordinaire. Première invitée de ces Carnets, Jessica Londe créatrice de Touraine Cheval.

Saviez-vous qu’il existe désormais une fédération des garages solidaires sous la licence de marque Solidarauto ? Si je vous signale ce réseau, c’est parce qu’un des membres du réseau est installé depuis 2016 en Indre-et-Loire à Joué-Les-Tours. Le principe est très simple : permettre à des personnes en situation de précarité d’acheter un véhicule afin d’accéder à une autonomie sociale et économique. Les véhicules sont issus de dons, de particuliers, d’entreprises ou de collectivités locales. Après révision ou réparation par des mécaniciens professionnels, les véhicules garantis sont vendus à moindre prix aux personnes en difficulté. D’autres prestations sont possibles comme la réparation des véhicules à tarif solidaire ou comme le remorquage réalisé lui-aussi à tarif préférentiel. Le réseau actuellement constitué d’une petite dizaine de garages  touche chaque année 2500 personnes qui ont justifié de leur situation de précarité. Par an, plus de 200 voitures remises à neuf sont vendues et plus de 1000 véhicules gagnent une seconde vie grâce à la maintenance réalisée par les mécaniciens du réseau. Ces garages qui voient le jour avec la contribution du secours catholique Caritas France peuvent gagner en force par l’ouverture d’autres antennes. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.