Deuxième journée dans le département de l'Essonne, avec deux créatrices qui s'inscrivent totalement dans la relocalisation de l'emploi et dans une économie circulaire.

Les invités du jour

  • Les deux Isabelle on fondé il y a sept ans leur petite société qui répond au nom de Eco-Actions. Installées dans un corps de ferme à Saint-Jean-de-Beauregard, elles dessinent des gammes de sacs constituées à partir de bâches recyclées. Elles ont même donné un bon concept à leur pratique : "le re-made in France". C'est Isabelle Nicolas qui va répondre à nos questions.
  • Et puis Sandrine Podolak nous rejoindra ensuite pour évoquer Espace singulier, association qui, depuis Massy, apporte des conseils, des soutiens pour trouver un temps de répit aux aidants de personnes malade ou en perte d'autonomie.

Un mot sur l'initiative de Dominique

Elle a, depuis la COP21, créé un blog qui recense "les éco-gestes d'avenir". En vous dirigeant vers ce blog, vous trouverez 365 gestes qu'elle vous soumet, soit un par jour comme elle l'écrit, pour mieux s'adapter aux problématiques de consommation, de transport, de culture ou de recyclage, pour ne citer que quelques-unes des catégories mises en ligne.

Et aussi : l'association Patchwork Evasion

Martine anime depuis 30 ans avec sa petite équipe de bénévoles l'association Patchwork Evasion. Depuis 1987, des femmes passionnées de travaux d'aiguilles proposent à des femmes détenues à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis de réaliser des ouvrages cousus main. Elles ont pour devise : "mains occupées, tête libérée". Les séances ont lieu toute l'année, chaque mercredi (il n'y a pas de vacances en prison, précise Martine) et sont organisées pour deux groupes de dix à douze femmes en moyenne de tous les âges et de toutes les origines. L'association réunit huit animatrices bénévoles qui interviennent chaque semaine par équipe de trois ou quatre. "Dans la salle d'initiation mise à disposition c'est l'effervescence, nous confie Martine, et chacune réclame notre présence pour l'aider à choisir et préparer ses carrés de tissus qu'elle pourra coudre ensuite durant la semaine en cellule". A la suite de l'initiation, les couturières choisissent soit de confectionner un plaid, soit un sac, ou encore un panneau mural qui décorera la cellule. "Le mercredi, en groupe, où l'on coud, certes, on se confie, on parle des enfants, on échange, on rit, on pleure aussi parfois. L'ambiance est très cosmopolite et très chargée d'émotions". Pour prolonger ces initiations, Martine est toujours preneuse de coton fin uni ou imprimé, d'accessoires de couture ou même de kits pour débutantes. Si vous souhaitez apporter votre contribution, nous tenons à votre disposition l'adresse électronique de Martine, seul lien discret possible avec sa petite équipe : hecquet.martine@dbmail.com

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Carnets de campagne Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.