Aujourd’hui nous débutons par un exemple qui va en quelque sorte à contresens de la vieille décentralisation.

Il sera question du réseau d’insertion Envie qui, après l’ouverture d’une cinquantaine de structures en France, vient d’installer sa première antenne parisienne à Ménilmontant dans un superbe bâtiment éco-construit. Nesrine Dani, directrice "nouveaux projets" de la fédération Envie et directrice d'Envie Le Labo à Ménilmontant est notre première invitée.

L’éco-construction sera aussi à l’honneur en Guadeloupe avec Laurent Darviot, architecte et concepteur de maisons bio-climatiques

Cap vers le territoire rural du Val d’Adour et plus précisément à Artagnan, siège du Collectif Rivages. Nous sommes dans les Hautes-Pyrénées dans un village de 500 habitants dont le nom rappelle l’attache du célèbre mousquetaire à la seigneurie locale. Créée en 2000 L’association Rivages obtint en 2008 l’agrément jeunesse et éducation populaire avant d’être en 2013 relais de l’économie sociale et solidaire. Si je m’arrête sur cette structure, c’est parce qu’elle me paraît exemplaire en matière de services et de solidarité. Parmi ses nombreuses compétences, il y a celle de l’aide précieuse offerte aux associations, aux collectivités locales comme aux candidats à la création d’une activité : aide juridique, comptable et administrative, mise en relation et mutualisation et coordination dans le cadre de projets inter-associatifs. C’est aussi un point d’appui à la vie associative et un centre de ressources et d’information pour les bénévoles. En outre, le collectif a lancé un programme d’implication de la jeunesse dans la vie démocratique en préfiguration d’une assemblée de jeunes âgés de 13 à 25 ans. Un formulaire de renseignement est à télécharger sur le site de l’association. Enfin avec la mission locale des Hautes-Pyrénées, Rivages accueille depuis fin 2019 des jeunes réfugiés en service civique. Le but est de faciliter l’intégration de ces jeunes, mais aussi de modifier les regards qui peuvent être portés sur eux en organisant des rencontres et des repas interculturels. Un accompagnement renforcé est réalisé avec des entretiens hebdomadaires avec le tuteur du jeune, un suivi administratif lui aussi hebdomadaire est effectué par Rivages ainsi que des rencontres mensuelles pour découvrir le territoire et mieux connaître l’histoire de France et l’histoire locale. C’est sain, humain et cela devrait être partout pareil pour aider ces jeunes. Bel exemple donc.

L'équipe
Thèmes associés