Les Carnets se partagent entre Tarn et Garonne et Tarn aujourd’hui. Pour le premier, je vous annonce avec une bonne avance, ce qui vous laisse le temps de vous y préparer, le 29 ème festival littéraire des lettres d’automne à Montauban qui se déroulera du 18 novembre eu 1er décembre.

Proposé par l’association Confluences qui avait émis des réserves à une époque sur la pérennisation de ce beau rendez-vous (la culture ça coûte cher et ça ne rapporte pas suffisamment selon certains), ce festival  a désigné en invité d’honneur la romancière Anne-Marie Garat, gage de la qualité de l’événement. 

Dans le Tarn, nous donnerons tout là l’heure la parole à Sacha Abécassis, coordinateur chez Envol Vert du programme "Au pré de mes arbres" de plantation de haies et d’arbres dans 30 fermes du Haut-Languedoc, mais pour l’instant nous allons à Montauban.

Tout de suite nous rejoignons Vincent Bobo, co-créateur d'Ibbeo cosmétiques à Montauban. 

Le Haut-Languedoc où nous allons nous rendre couvre un vaste territoire et un parc régional qui s’étend sur le Tarn et l’Hérault. C’est précisément dans la partie héraultaise  que s’est installé Ludovic en 2009 afin de produire dans un domaine viticole en géré copropriété ses premiers crus. En 2011 il fonde l’entreprise Terra Hominis avec le souci de créer de nouveaux domaines viticoles et d’aider les jeunes producteurs à  trouver un terroir pour s’exprimer. La recette est simple, Terra Hominis sollicite les particuliers d’acquérir une part du domaine en cours de création. Depuis la première campagne d’investissement participatif, 18 projets ont été réalisés et autant de domaines créés grâce à 1900 associés. En 2018, terra Hominis a remporté le grand prix innovation et territoire  lors du premier concours innover à la campagne auquel les Carnets de campagne sont associés. (La deuxième saison sera détaillée vendredi dans nos carnets). Une nouvelle étape se dessine pour l’entreprise qui a modifié son statut pour devenir la première PME entreprise à mission en France. Suite à la loi Pacte, une nouvelle génération d’entreprises est lancée, entreprises qui garantissent dans leurs clauses une mission d’intérêt collectif ou général. Notre exemple de l’Hérault s’inscrit totalement dans cette perspective avec le souhait de privilégier l’humain à la finance. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.