Au programme : l'association "KuriOz" qui enseigne la solidarité internationale via des dispositifs immersifs, l'association "La Mie du pain, des fours et des moulins d'ici et d'ailleurs" qui initie la cuisson solaire en France et en Afrique, et enfin la plateforme "Agrilocal86" pour une restauration collective locale.

Les interviews :

  • Une curiosité, une drôle d'invention... elle s'appelle KuriOz, une association d'éducation populaire qui utilise d'étonnants outils, dits immersifs, pour enseigner la solidarité internationale. KuriOz développe également des outils pédagogiques pour tous, sur Comprendre Pour Agir. On en parle avec François Guerry, le directeur.
  • Autre association, La Mie du pain, des fours et des moulins d'ici et d'ailleurs, et son travail d'initiation à la cuisson solaire, en France et en Afrique. On en parle avec Jean-Luc Herpin, fondateur de l'association. Pour lui écrire : lamiedupain86poitou@orange.fr.

Si les Carnets de Campagne sont au plus près des habitants qui prennent leur destin en main, nous ne négligeons pas les programmes des collectivités quand ils semblent aller dans le bon sens. Ainsi le département de la Vienne poursuit un programme entamé en 2019, sous le nom de plan SEVE : Stratégie et Engagement dans la Vienne pour l'Environnement. Sous cet acronyme, il faut entendre une série de mesures pour la préservation de l'environnement, la reconquête de la qualité des ressources en eau, pour l'agriculture et l'alimentation durable, pour la réduction et la revalorisation des déchets, et pour la rénovation du patrimoine bâti. Pour les espaces naturels, le département est déjà propriétaire de 230 hectares d'espaces naturels à préserver, et le tourisme nature est repensé pour associer découverte de l'environnement, pratiques sportives et événements culturels. Pour l'alimentation, le département a créé la plateforme Agrilocal86, avec la Chambre d'Agriculture, au profit de la restauration collective. Le souhait est d'organiser et de généraliser un approvisionnement local des cantines scolaires. A ce jour 83 acheteurs dont 31 collèges, 6 lycées, 29 communes et 4 maisons de retraite s'approvisionnent auprès de 118 fournisseurs locaux. Plus de 5 700 marchés publics sont passés par la plateforme pour un chiffre d'affaire total de 870 000 euros. Le fonctionnement de la plateforme est d'une grande simplicité : l'acheteur saisit son besoin en lançant une consultation, Agrilocal identifie les fournisseurs et les contacte. Après consultation des offres, l'acheteur valide sa commande.

L'équipe