Au programme, Alexis Gautier, saliculteur au Marais Salant Prédevie, Alexandre Beurel, directeur de "La Rivière", village vacances associatif à Saint-Jean de Monts et enfin... comment devenir propriétaire solidaire avec "Habitat et Humanisme".

Les interviews :

  • Alexis Gautier, paysan saunier, producteur de sel donc, qui a trouvé un espace de travail grâce à la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) de Vendée. Un bel exemple de mariage entre une activité paysanne et la protection de la nature.
  • Alexandre Beurel, du village-vacances associatif La Rivière à Saint-Jean-de-Monts. Doté d’un potager solidaire, le village a perdu beaucoup avec le confinement, mais a gagné tout autant avec des actions culturelles

Depuis 30 ans, le réseau Habitat et Humanisme, et ses 55 associations, lutte contre l'exclusion et l'isolement des personnes en grandes difficultés. L'association vendéenne se partage 5 antennes dans le département : Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Challans, les Herbiers, La Roche-sur-Yon et Fontenay-le-Comte. Animée par une équipe de 90 bénévoles et de 8 salariés, elle gère un parc de 200 logements dont une "maison relais" qui héberge des personnes en situation de précarité. Composée de 12 logements, cette maison offre aux résidents l’opportunité d’être chez eux tout en profitant des espaces collectifs. Les 200 logements ont majoritairement été confiés par des propriétaires solidaires et ils sont gérés par l’agence immobilière à vocation sociale, "Habitat et Humanisme Gestion Vendée." L’association participe également à la réalisation de nouveaux logements pour améliorer ses services. Mieux encore en juin dernier Habitat et Humanisme et le groupe "ICF Habitat" ont signé un accord pour renforcer leurs actions pour le logement de ces personnes en difficulté. ICF Habitat est la société immobilière de la SNCF. Elle fut conçue à l’origine pour prévoir l’hébergement de ses personnels avant de s’ouvrir à des actions sociales et à la gestion de logements solidaires. A terme ce partenariat va contribuer à développer le parc de logements, d’ouvrir de nouvelles pensions de famille, des maisons intergénérationnelles et des programmes d’habitat dit inclusif sans compter les EHPAD et les services de soins infirmiers à domicile qu’elle assure déjà depuis longtemps. L’association vendéenne recrute toujours des bénévoles et lance un appel aux propriétaires de logements qui souhaitent passer le cap pour devenir solidaires et agir contre le mal-logement.

Pour écrire à Alexis Gautier, saliculteur au Marais Salant Prédevie : contact@marais-predevie.fr.

L'équipe
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.