Pour cette dernière échappée de la semaine dans l’univers des initiatives locales, nous vous proposons une orientation appréciable que prennentcertains cabinets d’architectes et d’urbanistes qui veulent œuvrer au service de tous et de nouvelles missions sociales.

Belle illustration avec l’association Quatorze qui prépare un programme très original de tiers-lieu pour les exilés dans  les  Hautes-Alpes, la Maison Bessoulie. En parallèle vous pouvez lire l’article  que  Laurent Grzybowski  consacre  à  ce  programme  dans les  pages  numériques  de  La  Vie

Ensuite nous donnerons la parole à un autre programme très ambitieux porté par l’ONG Change le monde et  sonfondateur,  Philippe  Liennel,  deuxième invité de ces Carnets.

Catherine  auditrice  des  carnets  est  pour  ainsi  dire  un  de  nos  lanceurs d’alerte, ici dans le sens d’alerte des bonnes solutions. Parmi ses propositions, je retiens celle de l’association Banlieues Santé qui crée ou co-construit des programmes  d’innovations  sociales  et  médicales.  Présidée  par  un  jeune infirmier, Abdelaali El Badaoui, Banlieues santé est«une agglomération de femmes  et  d’hommes,  médecins  généralistes,  infirmiers  ou  spécialistes». Leur engagement part d’une évidence:  les  mauvaises  conditions  sociales mettent aussi en péril la santé et la meilleure aide est de décloisonner les deux champs d’activité de la santé et de l’action sociale.Ainsi lors de consultations médicales, il n’est pas rare que surgissent des problèmes sociaux touchant le logement, le travail ou les problèmes de coupures d’électricité et à l’inverse lors d’une intervention  des  acteurs  sociaux  apparaissent  des  problèmes  de santé (arrêt maladie, problème de vue ou d’audition ou hospitalisation) La  première épreuve  est  celle  de  la  communication  simple  et  accessible. Banlieues  santé  a  mis  au  point  une  application  qui  permet  de  traduire  les informations médicales en plusieurs langues et dialectes avec le concours des professionnels  de  santé.  Actuellement,  l’association  organise  l’opération #enmodeconfinécomme   le   portage   de   repas   aux   personnes   les   plus vulnérables. Autre initiative les entretiens inclusifs et de préventions santé à destination  des  foyers  des  travailleurs  migrants  et  adaptésaux  bailleurs sociauxqui  souhaitent  mettre  en  place  un  suivi  médico-social  de  leurs résident. Si le siège de l’association est à Melun, l’association essaime en Ile de France et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

L'équipe
Thèmes associés