Les Carnets sont en Mayenne cette semaine.

Nous allons ouvrir cette séquence par un musée qui porte le nom d’un artiste contemporain qui mérite d’être connu pour son oeuvre et pour son domaine extraordinaire qui accueille désormais ce musée : Il s’appelait Robert Tatin. 1er invité de ces Carnets, Bruno Godivier, responsable du Musée Robert Tatin à Cossé-le-Vivien

Ophélie est musicienne et elle est employée par la Communauté de communes du Bocage Mayennais pour ses interventions à la campagne et son programme Intergénéra’sons

J’utilise le courrier de Stéphanie qui travaille à Initiative Mayenne, association du réseau national Initiative France. La particularité, écrit-elle, de son antenne mayennaise est de s’appuyer sur les 9 animateurs économiques des EPCI (établissements public de coopération départementale autrement dit les communautés de communes, urbaines, d’agglomération ou encore les métropoles). Initiative Mayenne conseille et finance les créateurs et les repreneurs d’entreprises. La force ici est de s’appuyer sur les connaissances du territoire par les animateurs. Avant passage en comité d’agrément, le candidat à la création a droit à une demi- journée de coaching pour apprendre à « vendre » son projet. Ensuite une fois le prêt décaissé, le bénéficiaire profite d’un suivi de l’association et d’un parrainage par un chef d’entreprise. Stéphanie donne quelques exemples dont Amiculteurs, plateforme pour travailler en groupe d’agriculteurs (espace de discussion, partage d’expériences et d’innovations etc) ou encore le projet d’Adeline Tissier qu’elle a appelé Vidazen et la Nomadinette, soit un transporter aménagé en espace de relaxation, de massages et de cours de Yoga. Deux exemples qui témoignent de la variété des projets. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.