Comme prévu par le parcours annoncé nous passons une bonne partie de la semaine en région Grand-Est à commencer par le département de Meurthe-et-Moselle.

Plus de 730 000 habitants avec les villes de Nancy, Toul, Lunéville et Val de Briey. Si la sidérurgie a vécu, les productions agricoles perdurent dans ce bout de Lorraine bien attaché à sa table. Ici on mise énormément sur le circuit court par le soutien du département à son agriculture (on en reparlera demain). Exemple avec le Gaec de la Ferme de la Souleuvre à Prény où nous attend Laurent Nordemann, paysan boulanger. 

Mais tout d’abord nous avons rendez-vous avec le collectif Kinorev. Première invitée, Véronika Petit, Cheville ouvrière du collectif Kinorev qui développe des projets urbains multimédias, transdisciplinaires et participatifs.

Je vous avais annoncé les bons de coups de fourchette des lorrains. C’est justement ce qui est invoqué par Martial qui depuis Nancy nous fait partager son plaisir à manger, débattre, suivre un spectacle dans Le restaurant associatif et participatif : La Cantoche. La cantoche désigne bien ce lieu qui fonctionne comme une cantine populaire où on mange bien, pas cher mais surtout où chacun peut créer son atelier, son animation ou son événement ; Comme pour toute structure associative et donc non commerciale, la Cantoche impose une adhésion annuelle (de o € à pas de limite…). La participation s’étend à tous les travaux d’entretien, de réparation ou de service des consommateurs- clients-amis- adhérents. La cantoche est ouverte depuis peu, mais elle a fière allure et un bel esprit. 

Avant l’assiette, il y a la vente des produits et à Nancy, encore, vous pouvez compter sur la Grande Epicerie Générale. Ce petit supermarché coopératif est une bonne réponse aux grandes surfaces en matière de prix (moins chers), de produits plus sains et évidemment locaux. La Grande épicerie générale ouverte depuis 3 ans grâce à ses 400 clients adhérents bénévoles va justement s’agrandir pour passer à un autre régime. Plus de choix et plus de membres (on souhaite rapidement atteindre les 600 et passer à un statut de coopérative. Ça se discute en ce moment. Reste le local en centre-ville à dénicher, d’une superficie entre 300 et 600 m2. Si vous avez ça, prenez contact avec la grande équipe. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.