Deux nouveaux candidats pour cette troisième étape dans le département de l’Hérault.

Nous irons prendre de la hauteur en toute sécurité pour découvrir un art peu répandu encore mais qui s’enseigne sous forme d’ateliers ouverts à tous les publics : la danse voltige avec une association aérienne et inscrite dans son environnement : Têt’en l’air. Angéline Archat, membre de l'association Têt'en l'air sera la seconde invitée de ces Carnets

C’est d’abord un projet de friche culturelle de grande envergure qui va ouvrir cette édition : la Halle Tropisme à Montpellier. 1er invité, Vincent Cavaroc, directeur artistique de la Halle Tropisme.

Nous avons reçu un courrier postal (ouf, ça existe encore) de Marie qui nous alerte d’un projet qui peine à décoller comme d’autres qui s’inscrivent dans un programme dit d’Habitat partagé inclusif. L’association héraultaise s’appelle « un palier, deux toits » et son projet consiste à créer un ensemble de logements regroupés autour de services et d‘un lieu commun destiné à des activités physiques adaptées et à des activités artistiques. Les bénéficiaires de ce programme seront des personnes atteintes de maladies neuro-évolutives souvent appelées maladies neuro-dégénératives. Il s’agit autant de maladies de Parkinson, de scléroses en plaques ou de maladie d’Huntington qui peuvent concerner les jeunes adultes. Le projet de l’association « un palier, deux toits » comprendrait 3 logements T2 de plein pied, une colocation de 4 personnes, une salle d’activité et pour chacun un espace extérieur privatif. Le programme prévoit également la présence en continu d’auxiliaires de vie sur le site. Cet habitat inclusif partagé répond à plusieurs missions : mettre en évidence l’importance des stimulations cognitives et physiques qui participent au ralentissement de l’évolution des symptômes, éviter l’isolement et le repli sur soi, préserver les liens sociaux et assurer le bien-être des locataires. Si le dessein global du projet est largement avancé, les moyens de mise en œuvre manquent cruellement. L’association a plusieurs partenaires à ses côtés comme la ville de Pézenas et le réseau Lachpa. Le nom est franchement bien trouvé pour désigner les aidants concepteurs d’habitats partagés et accompagnés. De nombreux projets sont en cours de réalisation en France et ils répondent à une cause première dans le droit de tout individu d’espérer à vivre en milieu ordinaire malgré les handicaps engendrés par la maladie. L’équipe de l’Hérault attend votre soutien. 

Programmation musicale
Thèmes associés
(Ré)écouter Carnets de campagne
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.