Les Carnets aujourd’hui sont consacrés à l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire, l’UDES, qui s’apparente à un syndicat des syndicats des patrons de l'ESS.

Ça peut étonner de parler de patron pour un secteur qui est d’abord composé d’associations et de coopératives. La récente création de l’Union sous cet intitulé d’UDES répond précisément au besoin de faire entendre le secteur alternatif comme un acteur majeur de l’économie. Comme dans la forme classique de tout schéma économique, l’union représente des entreprises, des chefs d’entreprises, des salariés compétents et des bénéfices. La seule et très grande nuance est que l’entrepreneur solidaire, vous commencez à le savoir si vous écoutez les carnets, tient compte de l’impact de son activité, des effets sur le territoire, de la qualité relationnelle et surtout du respect des droits sociaux qui placent l’économie au service de l’homme et non l’inverse. En amont de la longue période électorale que nous vivons, l’UDES a écrit 60 propositions qu’elle a portées à la connaissance de l’ensemble des candidats. L’avenir d’une économie que l’on dit citoyenne en dépend grandement. C’est pour cette raison que notre invité aujourd’hui est Sébastien Darrigrand, délégué général de l’UDES et membre du Labo de l’ESS.

L'association 100000 rencontres solidaires créée en juillet 2013, restaure le lien entre les entreprises et les personnes en recherche d'emploi.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.