4ème journée des Carnets en Moselle.

Première étape à Phalsbourg avec l’ouverture depuis janvier dernier d’une école alternative à l’image  d’autres écoles qui cherchent à s’éloigner du cadre classique de  l’apprentissage et de la standardisation au profit d’une relation plus ouverte et plus respectueuse sur le monde, la nature et les autres. Les méthodes employées peuvent être toujours discutées et  sans porter de jugement, je vous informe de cette expérience qui a pris  le nom de Sentiers d’enfance et qui se partage pour l’instant en deux classes, une de maternelle pour les 3-6ans et une primaire pour les 6-12 ans. Les fondamentaux de cette école comme  le précise Camille, correspondante des carnets, reposent sur du  matériel Montessori et des fichiers Freinet. 

En  Moselle, il existe un site industriel condamné à être un lieu mémoire de la grande économie d’antan : Bataville. Une ville à part entière pour assurer la production en chaîne des fameuses chaussures Bata. Au cœur de ce complexe en sommeil, pointent de nouvelles  orientations, une seconde vie pour ainsi dire comme c’est le cas avec la Fabrique Autonome des Acteurs présentée par Daria Lippi,  première invitée. 

Hiatus est une revue rare, encore une. D’abord elle ne  paraît qu’une fois par an. Ensuite ses contributeurs viennent de partout. Enfin son contenu interroge la société et les hommes qui l’animent. Explication avec l’un des fondateurs des Editions Hiatus, Gaetan Naudet-Celli.

Entre  deux paroles en Moselle, nous ouvrons une parenthèse en direction du  Pas-de-Calais et des Hauts de France pour répondre à l’appel lancé par  Martin, membre de l’Afip Hauts de France qui aide à l’installation de maraichers bios  dans cette région. C’est sur un espace de 4 hectares obtenus grâce à  terre de liens, qu’est né l’espace test qui accueille les candidats,  jeunes ou moins jeunes au maraîchage. Ici, à Ambricourt très précisément, l’AFIP, association de formation  et d’information  pour le développement d’initiatives rurales, propose une formation  diplômante en permaculture et agro-écologie. Martin reconnaît que les  mots peuvent être trompeurs et qu’il est difficile de présenter la marche de façon synthétique. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.